Louis Garneau

Photo : Louis Garneau Crédit : Agence QMI

Cyclisme

Lachine : Garneau inspiré par Pierre Lavoie

Publié | Mis à jour

Le message de Pierre Lavoie aura au moins passé auprès d’un homme d'affaires, qui a fait une présence remarquée cette semaine aux Mardis cyclistes de Lachine : Louis Garneau.

Inspiré par les initiatives du triathlète originaire du Saguenay, Garneau, à 54 ans, a décidé de participer à la troisième manche de la prestigieuse classique qui se déroule dans les rues du quartier montréalais.

Garneau avait deux objectifs, lorsqu’il s’est présenté sur la ligne de départ. Le premier, sur le plan sportif, était de terminer la course, ce qu'il a réussi. Un peu hors d’haleine après l’épreuve, il a commenté à la blague que la course était «un peu vite pour une personne de 54 ans.»

Son deuxième était de lancer un message à la population.

«J’ai participé au Grand défi Pierre Lavoie, cette fin de semaine, et j’ai vu ce que Pierre fait, a-t-il expliqué à la chaîne TVA Sports avant de prendre le départ à Lachine. Il nous dit que peu importe notre âge, il est possible d’être en forme.

«J’ai maintenant 54 ans. Autrefois, mes parents étaient vus comme de vieilles personnes lorsqu’ils avaient 50 ans. Tout le monde peut être en forme, même si nous sommes sédentaires, tout est possible avec de bonnes habitudes physiques et alimentaires. Je m’entraîne souvent avec des hommes de 70 ans et certains de mes amis font jusqu’à 20 000 km de vélo par année.»

Revivre des sensations

En même temps, Garneau veut retrouver des émotions qu’il a ressenties plusieurs fois au cours de sa vie.

«J’ai déjà participé à des compétitions il y a 30 ans et mes fils l’ont aussi fait il y a environ huit ans. Je reviens un peu pour vivre les mêmes sensations qu’auparavant et carrément pour l’amour du vélo.

«Ce sera une belle soirée pour moi, mais ce sera aussi très difficile. Les autres jeunes rouleront environ à 50 km/h en moyenne. Je serai prudent. Je ferai tout ce que je peux!»

Durant la course, l'homme d'affaires a réussi à prendre la tête de peloton pendant un bref moment durant l’épreuve, un bel exploit. Il a également eu l’honneur de donner le coup de départ pour la catégorie
cadet.

Soirée réussie sur toute la ligne

Pour revenir à la troisième tranche des Mardis cyclistes, l’équipe Garneau-Québécor s'est illustré. Simon Lambert Lemay et Pierrick Naud ont pris respectivement les première et troisième positions. Martin Gilbert (indépendant-RP) s’est faufilé entre les deux athlètes.

Avec sa troisième place, qui lui vaut 130 points, Naud a pris la tête du classement général avec 274 points. Il est suivi de Félix Côté-Bouvette (Ekoi-Devinci), qui a terminé cette troisième épreuve en sixième place, et de Jean-François Laroche (Fantino Mondello/Cycles Régis).