Photo : Scott Gomez Crédit : Agence QMI

LNH

Les Sharks sont prêts à rebondir

Publié | Mis à jour

Les hockeyeurs de la Ligue nationale sont reconnus pour utiliser des clichés à l’occasion.

Le joueur de centre des Sharks de San Jose Scott Gomez n’a pas fait exception, vendredi.
 
«C’est le moment de l’année où nous devons donner tout ce que nous avons, a affirmé Gomez, dont l’équipe fera face à l’élimination dimanche face aux Kings de Los Angeles.  C’est le temps de mettre en œuvre tous les clichés qu’on utilise pendant la saison.»
 
Les Sharks n’auront pas d’autres choix. Après leur défaite de 3-0 jeudi au Staples Center de Los Angeles, San Jose tire de l’arrière 3-2 contre les champions en titre de la Coupe Stanley.
 
Les Kings ont certainement l’avantage du momentum alors que la série se transporte dans la Silicone Valley pour le match numéro 6.
 
C’est peut-être une bonne chose pour les Sharks, visiblement mécontents des résultats de la dernière rencontre. L’histoire du hockey est remplie de joueurs qui ont réussi à transformer leur frustration en grande performance.
 
«Je n’étais pas content de la façon dont j’ai joué jeudi et cela va me servir de motivation pour le match de dimanche, a promis le joueur de centre Logan Couture, meilleur marqueur des Sharks en séries. J’espère que ça va motiver les autres joueurs aussi.»
 
Les Sharks n’ont certainement pas joué leur meilleur match jeudi.
 
«Selon moi, de nos neuf matchs en séries, ce fut notre moins bon effort, a affirmé l’entraîneur Todd McLellan. Nous n’avions pas de jambes. Nous n’avons pas bien exécuté nos jeux. Cela avait à voir avec les Kings, mais aussi avec nous.»
 
L’attention est maintenant sur San Jose
 
Malgré leur talent, peut-être que les Sharks ne peuvent surpasser l’intensité et la rudesse des Kings.
 
Malgré l’ajout de Gomez et du défenseur Brad Stuart, peut-être manque-t-il toujours des pièces au casse-tête de San Jose.
 
C’est peut-être également la dernière chance d’un groupe de joueurs qui prétend aux grands honneurs depuis si longtemps.
 
«Nous sommes une équipe positive, a insisté Couture. Nous y croyions toujours. Nous n’avons jamais douté de nous-mêmes.»
 
«Ce groupe a fait beaucoup de bonnes choses pour se rendre où nous sommes et nous devons garder notre confiance», a ajouté l’ailier Joe Pavelski.
 
La colère reliée à la défaite de jeudi pourrait également servir.
 
«En tant que joueur ou en tant qu’équipe, il faut avoir de la fierté. Si cette fierté est attaquée, il faut se lever et répondre, a expliqué McLellan. C’est le moment pour nous de le faire.»