Photo : Louis Garneau Crédit : Agence QMI

Cyclisme

L’équipe Garneau-Québecor est prête

Publié | Mis à jour

Louis Garneau ne fait jamais les choses à moitié. En dévoilant ce matin les coureurs de son équipe Garneau-Québecor qui œuvrera au sein du circuit UCI Continental, l'ancien athlète olympique a du même coup annoncé son retour à la compétition, à 54 ans bien sonnés.

Évidemment, Garneau n'entend pas révolutionner le monde du cyclisme par ses résultats, mais l'occasion était trop belle de lancer un message.

«Je me paie un petit fantasme. Pour conserver mon statut amateur, je n'ai jamais eu ma licence professionnelle et c'était le temps de le faire. Je ne reviens pas comme un vieux "has been" qui veut des résultats, mais pour montrer qu'à 55 ans [en août] on n'est pas vieux», a-t-il affirmé.

L'homme d'affaires a indiqué qu'il prendrait part au championnat canadien le 26 juin, ainsi qu'à quelques courses régionales et à une épreuve des Mardis cyclistes de Lachine.

«Je n'ai pas plus d'ambitions que ça. Je me permettrai peut-être une autre course avec mon équipe, mais c'est tout. Je fais juste un clin d'œil au monde du cyclisme», a-t-il ajouté.

Douze coureurs

Son équipe sera formée de 12 coureurs, dont le capitaine Bruno Langlois, de Matane. Elle compte pas moins de sept coureurs québécois, ainsi que trois Ontariens et deux Américains.

L'an dernier, dans les rangs amateurs, la formation Garneau-Québecor avait terminé première au pays. Elle rivalisera cette année avec sept autres équipes professionnelles nord-américaines, dont deux au Canada.

«Sur papier, on a le potentiel pour être les meilleurs», a lancé Garneau.

Soutien de Québecor

Québecor demeure le commanditaire majeur de l'équipe qui fonctionne avec un budget de 425 000 $. Le président et chef de la direction de l'entreprise, Pierre Karl Péladeau, pressenti pour être l'éventuel propriétaire d'une équipe de hockey professionnel advenant le retour de la Ligue nationale de hockey à Québec, a souligné sa passion pour le cyclisme... et le hockey!

«La relève et l'excellence sont des valeurs communes à Louis Garneau et moi. Nous nous sommes fixé des objectifs élevés et à mon avis, on va les atteindre. Vive le vélo, vive Garneau-Québecor et vive les Nordiques!» a-t-il souri.