Jarome Iginla

Photo : Jarome Iginla Crédit : Agence QMI

LNH

Iginla, Bouwmeester et la machine à rumeurs

Publié | Mis à jour

Dire que Jarome Iginla est au centre des rumeurs de transactions est un euphémisme.

Les dernières rumeurs indiquent que le capitaine des Flames de Calgary pourrait être échangé aux Penguins de Pittsburgh. Ou aux Bruins de Boston, aux Kings de Los Angeles, aux Canucks de Vancouver… Mais aussi aux Flyers de Philadelphie et aux Red Wings de Detroit.

Mais il n’est pas le seul joueur des Flames dont le nom circule. Il y aurait également de l’intérêt pour le défenseur Jay Bouwmeester de la part des Red Wings, des Flyers, des Blues de St. Louis et des Sénateurs d’Ottawa.

Ça fait beaucoup. Est-ce qu’il en manque?

Alors que la date limite des transactions dans la LNH est maintenant dans moins de deux semaines – soit le 3 avril à 15h –, on risque d’entendre parler de plus en plus de ces deux joueurs, et de quelques-uns de leurs coéquipiers d’ici là, surtout si les Flames ne réussissent pas à connaître une incroyable séquence de victoires (et encore là, ça ne sera pas suffisant pour faire taire les rumeurs).

Iginla, qui pourrait devenir joueur autonome sans compensation cet été, est certainement le plus gros nom qui circule, particulièrement après la prolongation de contrat accordée à Corey Perry par les Ducks d’Anaheim, plus tôt cette semaine.

Pour sa part, Iginla – qui a une clause de non-mouvement dans son contrat et qui doit donc donner son accord pour toute transaction – a dit qu’il n’était pas inquiété par tous ces cancans à son sujet.

«On essaie de se concentrer sur les matchs. Mon travail – et c’est un bon boulot – est de me préparer et de faire de mon mieux sur la glace. C’est plaisant et c’est pourquoi il faut essayer de ne pas s’inquiéter avec tout le reste.

«J’ai dit, au début de la saison, que je ne parlerais pas des autres scénarios parce que ça devient un casse-tête pour l’équipe et pour les joueurs qui tentent de rester concentrés.

«On est dans la course en ce moment, et c’est ce à quoi on pense.»

Ça sonne bien tout ça, mais même si Iginla ne veut pas discuter de la possibilité qu’on lui demande de lever sa clause de non-échange ou de soumettre une liste d’équipes – si ce n’est pas déjà fait –, il demeurera un sujet chaud dans la LNH.

Ça ne doit certainement pas être évident de tenter de bloquer tout ça de son esprit, mais Iginla insiste pour dire qu'il «ne trouve pas ça difficile».

Pas le seul

Iginla n’est pas le seul joueur des Flames dont le nom circule.

Ceux du gardien Miikka Kiprusoff, des attaquants Matt Stajan, Lee Stempniak et Curtis Glencross et des défenseurs Mark Giordano et Bouwmeester ont aussi été entendus.

«Je n’écoute pas les rumeurs ou les trucs comme ça. Je sais qu’il y en a et que les gens en parlent, mais personne ne sait vraiment ce qui se passe», a dit Bouwmeester, qui a également une clause de non-échange et à qui il reste encore une année à écouler à son contrat avant de devenir joueur autonome sans compensation.

Cela dit, Bouwmeester admet que les rumeurs affectaient certains membres de sa famille.

«On en parle, mais ça fait partie de la “business”», a-t-il dit en haussant les épaules.