Photo : Des participants du Red Bull Crashed Ice de Québec en 2012 Crédit : SIMON CLARK / © Agence QMI

Sports amateurs

Red Bull Crashed Ice : place aux tests!

Publié | Mis à jour

Les participants du Red Bull Crashed Ice de Québec ont peu de temps pour apprivoiser le tracé qui servira à accueillir la dernière manche du championnat ce week-end.

À LIRE AUSSI : Dumoulin veut terminer en force | Hubert Harvey carbure à l'adrénaline

Un homme est chargé de les aider : Claudio Caluori. Cet ancien concurrent agit comme testeur. Il peut donc leur refiler quelques tuyaux.  

«Je m’occupe des entraînements. Je suis sur la piste avec les participants et je leur fais connaître mes observations. Je leur dis où freiner et où y aller à fond», a-t-il indiqué à la chaîne TVA Sports, mercredi. 

Le Red Bull Crashed Ice de Québec sera diffusé dès 20h23 samedi soir sur les ondes de TVA.

«Ils passent moins de temps que moi sur la glace, a-t-il poursuivi. Ils ont seulement deux heures pour être prêts pour la qualification. Mes conseils font en sorte qu’ils n’ont pas à tout essayer.»

Malgré son expérience, Claudio Caluori avoue être craintif lorsqu’il foule une piste pour la première fois.

«J’ai toujours peur, parce que je suis le premier sur la piste. Je ne sais pas si les sauts sont dangereux ou non. Cette année, nous avons eu beaucoup de courses où les obstacles étaient trop difficiles.»

L’épreuve de Québec se démarque cependant du lot.

«C’est le parcours le plus long de l’année, souligne Claudio Caluori. Le départ est assez plat. Il est beaucoup plus haut et abrupt normalement. Les patineurs les plus forts seront avantagés.»

Même s’il s’amuse sur la piste, Claudio Caluori ne changerait pas de place avec les participants.

«Je préfère travailler comme testeur que de faire la course», assure-t-il.

(D’après un reportage de Carl Larouche)