Photo : Russell Martin Crédit : REUTERS/Steve Nesius © Thomson Reuters 2013

Jacques Doucet

Triste décision de Russell Martin

Triste décision de Russell Martin

Jacques Doucet

Publié 01 mars 2013
Mis à jour 01 mars 2013

Quelles étaient les chances du Canada d’atteindre la finale de la Classique Mondiale du Baseball 2013?

Disons simplement qu’elles étaient meilleures avant que le nouveau receveur des Pirates de Pittsburgh annonce sa décision de ne pas porter les couleurs de l’équipe du Canada!

Que Russell Martin ait décidé de ne pas faire partie de la formation parce qu’il ne voulait en rien compromettre sa première saison avec l’équipe qui vient de lui consentir un lucratif contrat de deux ans, cela aurait été acceptable surtout s’il l’avait annoncé avant que l’équipe ne soit formée.

Mais lorsque l’ancien des Dodgers et des Yankees motive sa décision par le refus des Pirates qu’il joue à l’arrêt-court durant cette compétition, cela l’est moins. Soutenant qu’il ne voulait pas agir comme receveur au cours de deux matchs de suite, car cela aurait été trop exigeant, il a peut-être oublié qu’en se postant à l’arrêt-court où il n’a pas joué depuis des lunes, les risques de blessures (collisions ou mauvais bonds) sont presque aussi grands comme receveur…

Suite à sa décision tardive, Russell place son équipe dans de mauvais draps.  Un gros coup de bâton en moins et surtout moins d’expérience derrière le marbre.

La compétition va commencer au Japon samedi (2 mars) pour les équipes de l'Asie, ensuite à Porto-Rico le 7 mars tandis que le groupe qui réunit le Canada, les USA,  l’Italie et le Mexique entreprendra sa première ronde le 7 mars aussi, en Arizona. La grande finale de la Classique débutera le 19 mars à San Francisco.

Le premier match du Canada l’opposera à l’Italie .

Les USA sont favoris pour détrôner le Japon qui revendique deux championnats mais qui, cette année, n’alignera aucun joueur du baseball majeur.