Photo : Erik Karlsson Crédit : Agence QMI

Enrico Ciccone

Murray doit bouger

Murray doit bouger

Enrico Ciccone

Publié 14 février 2013
Mis à jour 14 février 2013

C’est rare que je ressente de la pitié au hockey. J’ai toujours cru que le résultat faisait foi du travail et de l’implication des joueurs.

Mais quand une équipe est décimée par blessures, ça fait mal.

Que ces blessures viennent du fait que les joueurs ne sont pas en forme ou mal préparés, on s’y attend. Surtout avec un tel calendrier. Mais ce que vivent les Sénateurs présentement est vraiment atroce.

Et la blessure d’Erik Karlsson pourrait faire en sorte que cette équipe chute en bas du huitième rang.

Karlsson n’est pas le meilleur défenseur de la ligue, il est l’un des meilleurs joueurs de la ligue. Point final.

Si les Sénateurs pouvaient garder la tête hors de l’eau malgré la perte de Jason Spezza, c’était grâce à Karlsson. Et avec Milan Michalek à l’infirmerie…

La seule façon pour eux de faire les séries éliminatoires, c’est de transiger. C’est d’amener quelqu’un en renfort. 

On dit parfois que les jeunes joueurs doivent seulement en donner un peu plus. Mais pour remplacer Karlsson et Spezza, il va falloir plus qu’une étincelle. 

Je le répète, ça prend une transaction et vite.

Les Sénateurs ont démontré beaucoup de profondeur ces dernières années. Mais dans de telles situations, ils n’ont pas le choix d’hypothéquer cette profondeur.

Certains diront que ça ne vaut pas la peine parce que c’est seulement une demi-saison.

Je réponds à ça : justement!

Posez la question à Eugene Melnyk. Après avoir perdu une demi-saison, il ne veut certainement rien d’autre que de voir les Sénateurs participer aux séries.

Cooke…

En terminant, il serait incroyable de penser que le geste de Matt Cooke était volontaire. Par contre, ça fait terriblement mal de défendre un ancien chasseur de têtes…