Richard Garneau

Photo : Richard Garneau Crédit : Agence QMI

Jacques Doucet

Triste week-end pour les icônes

Triste week-end pour les icônes

Jacques Doucet

Publié 20 janvier 2013
Mis à jour 20 janvier 2013

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le monde du sport a connu un week-end très triste...

Tout d’abord, les Orioles de Baltimore ont annoncé le décès de leur ancien gérant Earl Weaver à l’âge de 82 ans. Il est peut-être celui à qui je  pensais le plus, lorsque je voulais comparer Gene Mauch, l’ancien gérant  des Expos. Fumeur invétéré, mèche très courte, mais un génie dans l’art  de diriger une équipe des majeures, sans y avoir brillé.

Puis Stan « The Man » Musial, l’incroyable cogneur des Cards de St-Louis, qui nous a quitté à l’âge de 92 ans.  Il était un joueur complet qui a personnifié l’âme Cards. Bien que je n’ai pas eu l’occasion de le voir jouer, j’ai toutefois eu le privilège d’avoir une longue rencontre avec lui, Claude Raymond et Mike Shannon, lors de la série de championnat entre les Cards et les Braves en 1982. Un grand bonhomme d’une grande  simplicité.

Et plus près de chez nous, Richard Garneau, un des grands commentateurs sportifs Québécois qui nous a quitté à l’âge de 82 ans. J’ai eu le grand  plaisir de côtoyer M. Garneau lorsque j’étais scripteur des bulletins de nouvelles à Radio-Canada, une icône dans la foulée de MM. René Lecavalier, Jean-Maurice Bailly et Raymond Lebrun, un homme qui a toujours exercé son  métier avec un immense souci le la langue française.