Photo : Josh Gorges Crédit : Agence QMI

Patrick Caisse

Réponse à Josh Gorges

Réponse à Josh Gorges

Patrick Caisse

Publié 20 décembre 2012
Mis à jour 20 décembre 2012

Cher Josh Gorges, tu as confié ceci à mon collègue Jean-François Chaumont mercredi…

«Ils (les dirigeants de la LNH) tuent un très bon produit. La LNH était ou a été l’une des meilleures ligues professionnelles du monde depuis sept ans. Nous avons ­réalisé des progrès remarquables pour augmenter les revenus de la Ligue en une courte période de temps. Avec le lock-out, ils tuent notre sport.

«Ils peuvent répéter tant qu’ils le voudront qu’ils ont fait plusieurs concessions, mais nous savons que c’est de la foutaise. Ils ont simplement redonné un peu d’argent comparativement à leur première proposition qui n’avait rien de logique. Ça ne ressemblait même pas à une ­véritable offre.»

Je ne peux pas laisser passer ces propos sans répondre.

Je comprends le point de vue des deux parties depuis le début de ce lock-out.

La première offre de la LNH était effectivement ridicule, mais dire qu’ils ont «simplement redonné un peu d’argent» depuis est de mauvaise foi.

La première offre proposait 46% des revenus aux joueurs, aucun montant intégral et quelques détails désavantageux pour les contrats de joueurs.

La dernière offre, elle, proposait un partage 50-50 des revenus, un montant intégral de 300 millions $ et les détails désavantageux pour les contrats de joueurs ont quasiment tous été retirés mis à part la durée maximale de cinq ans.

Vrai, ce n’est pas aussi avantageux que ce ne l’était pour vous l’an dernier, mais ça demeure une excellente offre. C’est une convention collective que 99,99% des employés à travers le monde entier aimeraient avoir en poche.

Vous dites que cette offre «tuera la classe moyenne». Lorsque vous parlez de «classe moyenne», vous parlez de joueurs comme toi, qui est un défenseur de deuxième paire dans la Ligue nationale de hockey, mais qui gagne 3,9 millions $ par saison.

Avec cette nouvelle convention collective, un joueur comme toi gagnerait peut-être un salaire ressemblant plutôt à 2 ou 2,5 millions $ par année.

Où est le problème? Gagner plus de 2 millions $ par saison pour jouer au hockey. Gagner plus de 2 millions $ par saison alors que tu n’es pas un joueur pour lequel les gens se déplacent.

Je t’aime bien Josh. Tu es un très bon défenseur et une équipe a besoin de joueurs comme toi pour aller jusqu’au bout, pour aller à la guerre. Mais ce ne sont pas des joueurs comme toi qui attirent les foules.

Ce ne sont pas des joueurs comme toi qui vendent des milliers et des milliers de chandails. Un joueur comme Sidney Crosby attire les foules, fait vendre des milliers de chandails, des milliers d’items à son effigie. Le propriétaire lui octroie un salaire de 8,7 millions $, mais il fera tout de même des profits grâce à lui.

Avec la convention collective proposée par la LNH, les vedettes continueraient de gagner de gros salaires. Les joueurs comme toi gagneraient effectivement moins d’argent, mais est-ce qu’on peut s’entendre pour dire que vous ne seriez pas à plaindre, loin de là?

Donc, S.V.P. Josh, lorsque tu dis que les propriétaires tuent le hockey, est-ce qu’on peut inclure les joueurs dans le même lot? J’irais même plus loin et je dirais que c’est vous, les joueurs, qui tuent actuellement notre si beau sport qu’est le hockey.

C’est à vous d’accepter l’offre qui est sur la table.

Merci.