Max Pacioretty

Photo : Max Pacioretty Crédit : Agence QMI

LNH

Pacioretty rentre au bercail

Publié | Mis à jour

Laissé de côté lors des trois derniers matchs, Max Pacioretty est de retour en Amérique.

L'attaquant des Canadiens de Montréal, qui a signé un contrat avec le club d'Ambri-Piotta, en a fait la demande à la direction de l'équipe.

«Merci aux partisans du HC Ambri-Piotta pour votre support, a écrit Pacioretty sur son compte Twitter. C'est honneur d'avoir pu jouer devant vous, spécialement dans votre amphithéâtre (Valascia).

Selon l'équipe suisse, Pacioretty aurait du mal à se remettre d'une grippe qui l'afflige depuis déjà plusieurs jours.

«De retour à l'entraînement, les symptômes de sa grippe sont devenus plus aigus, ce qui l'empêche de jouer au maximum de ses capacités, peut-on lire sur le site web de la formation. Après avoir entendu l'avis de notre médecin, nous avons convenu d'accepter la requête de Pacioretty.»

«Cette blessure l'empêche de donner son plein rendement, a pour sa part indiqué l'entraîneur-chef Kevin Constantine. Il a demandé de rentrer en Amérique, car il s'y sent plus à l'aise pour recevoir les soins nécessaires.»

À Ambri-Piotta, on souhaite revoir Pacioretty lorsque celui-ci sera complètera remis. Cependant, on est conscient que plusieurs facteurs dicteront la suite des choses. La reprise des activités dans la LNH (un jour) étant l'un d'eux.

En cinq matchs avec la formation qui occupe le 12e et dernier rang de la Ligue nationale A de Suisse, Pacioretty n'a récolté qu'un but.

S'il souffrait d'un léger rhume, il faut aussi savoir que Pacioretty faisait partie d'un groupe de cinq joueurs étrangers au sein de l'équipe alors que les règles permettent l'utilisation de seulement quatre joueurs qui ne viennent pas de la Suisse.

Constantine préfère utiliser les attaquants Jason Williams et Richard Park, tous deux sous contrat pour deux ans, tandis que le Tchèque Zdenek Kutlak et le Québécois Maxim Noreau sont essentiels en défensive.