Georges Laraque

Photo : Georges Laraque Crédit : Agence QMI

LNH

Laraque aimerait revenir

Publié | Mis à jour

L'ancien joueur des Canadiens de Montréal Georges Laraque aimerait effectuer un retour dans la Ligue nationale de hockey.

De là à ce que ça se réalise, il y a un pas, mais le Québécois de 35 ans accepterait à peu près n'importe quoi pour chausser les patins de nouveau.

«J'ai dit à mon agent (Steve Kotlowitz) que je signerais un contrat n'importe où, a-t-il déclaré à la chaîne TVA Sports, dimanche. Je ne vois pas comment une équipe pourrait me refuser si elle cherche de la robustesse. Je veux mettre un terme à ma carrière de mon propre gré et je suis très motivé.»

Laraque désire terminer sa carrière à sa manière, mais ce qu'il souhaite avant tout, c'est effacer de sa mémoire un souvenir qui le hante depuis le 21 janvier 2010, la fameuse date où les Canadiens de Montréal lui ont montré la porte.

«Mon dernier souvenir remonte au 21 janvier 2010, dans le bureau de Bob Gainey, a poursuivi Laraque. Il m'a annoncé la mauvaise nouvelle, mais il n'a jamais osé me dire pourquoi l'organisation ne voulait plus de mes services. Il m'a dit : "je n'ai pas à te dire pourquoi". J'ai été obligé de regarder à la télévision la conférence de presse pour comprendre.

«Ce n'est pas le genre de souvenir que je veux garder de mon séjour dans la LNH. Si je n'arrive pas à me trouver une équipe, ça ne me dérangera pas, a-t-il renchéri. Au moins, je vais me souvenir que j'ai tout essayé pour revenir.»

Laraque avait disputé 61 matchs entre 2008 et 2010 avant que les Canadiens ne rachètent la dernière année de son contrat de trois ans. Au total, il a joué dans 695 matchs dans la LNH avec le CH, les Oilers d'Edmonton, les Coyotes de Phoenix et les Penguins de Pittsburgh, marquant 53 buts et récoltant 100 mentions d'aide pour un total de 153 points.

«Je ne veux pas effectuer un retour dans la LNH pour l'argent, a-t-il confié. Si c'était le cas, j'irais jouer en Europe. Je n'annonce pas non plus mes intentions pour des raisons médiatiques. Je suis réellement sérieux, je veux terminer ma carrière sur une bonne note.»

En forme

Le dur à cuire, qui a récemment franchi 90 kilomètres au pas de course dans un relais Montréal-New York, vante sa grande forme physique.

«Je pèse 255 livres et je devrais descendre à 245 livres. J'ai un entraîneur personnel, ma force est revenue et mon dos est à 100%, merci à l'acupuncture», a-t-il mentionné à propos du problème qui a en partie mis fin à son séjour à Montréal.

Étant donné que sa courte présence à Montréal s'est mal terminée, Laraque envisagerait-il un retour au sein du Tricolore?

«Je ne suis pas dans une position pour choisir dans quelle équipe je veux jouer la saison prochaine, a précisé Laraque. Je sens que j'ai quelque chose à prouver et ça peut être très dangereux pour les autres formations. Je crois aussi que les hommes forts ont encore un rôle à jouer dans la LNH et je peux faire mieux que certains joueurs en ce moment.»