Jean Pascal

Photo : Jean Pascal Crédit : Agence QMI

Combats

Blessé en jouant au hockey

Publié | Mis à jour

L'ancien champion du monde des poids mi-lourds, Jean Pascal, est décidément plus à son aise avec ses souliers de boxeur qu'avec des patins dans les pieds.

L'ex-détenteur des titres The Ring, WBC et IBO devra s'absenter du gymnase pour quelque temps puisqu'il a subi une blessure en pratiquant le «sport national québécois».

«Comme le combat avec Zsolt Erdei est tombé à l'eau, son retour va être retardé un peu. On peut dire que c'est une bonne chose, puisqu'il s'est blessé à l'épaule droite en jouant au hockey avec des amis, a expliqué le promoteur Yvon Michel. Jean a déjà amorcé deux camps d'entraînement avec des maux à l'épaule et c'est une situation qui ne se reproduira pas.»

«Cette blessure mineure n'a toutefois rien à voir avec celle pour laquelle il a déjà été opéré, ce n'est pas la même articulation, a-t-il ajouté. Le docteur Francis Fontaine a dit que son épaule était actuellement à 90% de sa forme et que s'il s'entraînait, ça tomberait à 50%. Il a donc recommandé un repos.»

Ce repos devrait être d'une durée approximative de 15 jours.

«Il devrait retourner dans le ring en mai ou juin. Quand il aura le feu vert du médecin, on va planifier le tout», a spécifié le patron du Groupe Yvon Michel (GYM).

Nouveau gérant

Yvon Michel a confirmé l'embauche de l'Américain Greg Leon à titre de gérant pour Jean Pascal (26-2-1, 16 K.-O.). Le Lavallois de 29 ans pourra ainsi se consacrer entièrement au volet sportif de sa carrière.

«Jean a déjà eu précédemment des conseillers et des avocats dans son entourage, mais il a récemment signé une entente avec le gérant new-yorkais Greg Leon, qui s'occupe aussi de Zsolt Erdei, d'Allan Green et de Joachim Alcine», a-t-il confié.

«Il voulait se concentrer sur la boxe sans avoir à se soucier de l'aspect «affaires». C'est aussi plus facile de négocier avec un gérant qu'un boxeur.»

Embûches pour Alcine-Taylor

D'ailleurs, Greg Leon a également mentionné à Michel que les négociations avec le clan de l'Américain Jermain Taylor (29-4-1, 18 K.-O.), en vue du duel prévu le 14 avril en Arkansas avec Joachim Alcine (33-2-1, 19 K.-O.), sont plus ardues que prévu.

«Ça ne va pas très bien, a avoué Michel. Le promoteur Lou DiBella m'a dit que l'entraîneur de Taylor a refusé Alcine à titre de rival et qu'il compte proposer un autre adversaire au réseau Showtime. Toutefois, la chaîne demeure derrière Alcine.»

De plus, le Québécois d'origine haïtienne doit faire face à un autre obstacle en vue de cet éventuel affrontement.

«Greg Leon m'a expliqué que Joachim réside en Californie, alors que son entraîneur est en Floride. Et il attend toujours la venue de ce dernier, a continué Michel. Si ce n'est pas réglé d'ici mercredi, le combat sera à l'eau, puisqu'ils veulent s'assurer que Joachim soit bien préparé. Ce serait dommage... c'est un choc que j'aime pour Alcine. Il aurait toutefois dû faire venir son entraîneur avant et de demeurer en mode combat.»