SPO-2018-NHL-DRAFT---PORTRAITS

Crédit : AFP

LNH

Un journaliste refusé sur le vol des Sénateurs d’Ottawa

Publié | Mis à jour

Un vétéran journaliste du «Ottawa Citizen» affecté à la couverture des Sénateurs d’Ottawa, Ken Warren, s’est vu refuser vendredi l’accès à un vol de l’équipe vers la Floride en vue d’un match contre le Lightning de Tampa Bay.

C’est ce qu’a affirmé dans ses pages le quotidien ontarien, qui avait refusé de retirer de son site internet la vidéo des sept joueurs des Sénateurs filmés à leur insu par un chauffeur Uber en Arizona. On y apercevait notamment Matt Duchene et Chris Wideman critiquant vertement le travail et les compétences de l’instructeur Martin Raymond.

En plein de cœur du «Ubergate» depuis mardi, l’organisation de la Ligue nationale de hockey a fait parvenir un avis légal au journal ottavien, estimant qu’il contrevient aux lois provinciales sur la protection de la vie privée en laissant la vidéo sur son site.

Selon ce que rapporte le quotidien, les Sénateurs ont informé Warren à l’aéroport que les représentants du «Ottawa Sun» et du «Ottawa Citizen» ne seraient plus admis sur les vols de l’équipe comme le sont les autres membres des médias.

Des précédents

Ce n’est pas la première fois qu’un journaliste est banni des vols des Sénateurs par mesures punitives, estime le journal ontarien. À titre d’exemple, il cite celui du journaliste de TSN Brent Wallace, qui a interrogé le propriétaire de l’équipe Eugene Melnyk en décembre dernier sur des bonus en argent dont il aurait privé ses employés.

Malgré ces sanctions, le «Ottawa Sun» et le «Ottawa Citizen» n’ont pas l’intention de modifier leur manière de couvrir les Sénateurs.

«Nous maintenons notre engagement à couvrir les histoires, positives ou négatives, entourant les Sénateurs d’Ottawa, a indiqué Michelle Richardson, rédactrice en chef du «Ottawa Sun» et du «Ottawa Citizen». Nous serons présents au match de demain (samedi) à Tampa et nous ferons notre couverture et nos analyses habituelles.»