LNH

LNH 360 : les festivals offensifs en hausse!

Publié | Mis à jour

Voici un survol des activités du jeudi 8 novembre dans la Ligue nationale de hockey.

RÉSULTATS (équipes locales en majuscules)

Vancouver 8, BOSTON 5

FLORIDE 4, Edmonton 1

PHILADELPHIE 5, Arizona 4 (OT)

Buffalo 6, MONTRÉAL 5 (OT)

Vegas 5, OTTAWA 3

TAMPA BAY 4, NY Islanders 2

Carolina 4, CHICAGO 3

DALLAS 4, San Jose 3

Minnesota 3, LOS ANGELES 1

La tendance des festivals offensifs en hausse

Les Canucks, meneurs de la section Pacifique, sont devenus le septième club différent à inscrire au moins huit buts lors d'un match en 2018-19, leur premier cumulatif de huit buts en près de depuis le 14 novembre 2009 (COL). Vancouver a participé à deux des cinq matchs où 13 buts ont été comptés cette saison.

Actuellement, la moyenne est de 6,2 buts par match depuis les 235 premiers matchs du calendrier 2018-19 de la LNH. C’est la deuxième campagne consécutive avec plus de six buts en moyenne par rencontre après 235 matchs (6,1 en 2017-18).

Trois parties sur neuf ont vu une équipe effacer un retard de plusieurs buts et égaler le pointage, y compris un match dans lequel les deux clubs sont venus de l’arrière après avoir été menés par plusieurs buts (ARI-PHI). Philadelphie a orchestré la 30e victoire de la sorte en 2018-19 (235 GP), 10 de plus qu'au même moment la saison dernière.

Sept matchs sur neuf ont eu au moins un but égalisateur et dans cinq parties, l’impasse a été créée plus d’une fois. Au total, il y a eu 16 buts égalisateurs, jeudi, dont cinq dans le match Sabres-Canadiens (MTL: 4, BUF: 1). Cette rencontre marquait la cinquième fois en 2018-2019 qu’au moins cinq buts égalisateurs (combinés) ont été enregistrés, le deuxième plus grand total en une seule campagne depuis 1996-1997 (sept en 2010-11).

Les francs-tireurs accumulent les points

Jeff Skinner (11B, 7A, 18 PTS) de Buffalo et Leon Draisaitl (10B, 7A, 17 PTS) d’Edmonton ont chacun marqué jeudi pour devenir les 12e et 13e joueurs à atteindre le cap des 10 buts en 2018-19. Cette saison marque la troisième campagne depuis 1996-97 où au moins 13 joueurs revendiquent 10 buts lors des 235 premiers matchs du calendrier régulier. Les autres saisons: 1999-00 (14) et 2006-07 (13).

Patrick Kane de Chicago (12 B, 21 PTS) et Brent Burns (3B, 20 PTS) de San Jose ont chacun noircir la feuille de pointage pour rejoindre six autres patineurs dans le club des 20 points cette saison. Pour la deuxième fois en neuf saisons, au moins huit joueurs ont marqué 20 points aux 235 premiers matchs du circuit.

 Thomas Chabot, d’Ottawa, a récolté deux points pour porter son total personnel à 22 points (5B, 17A) en 2018-2019. Il se classe maintenant au premier rang des défenseurs et il est à égalité au troisième rang des pointeurs de la LNH (16 PJ). Le joueur de 21 ans a une avance de deux points sur Brent Burns (3B, 17A) chez les défenseurs de la ligue. Depuis la création du trophée Norris en 1953-1954, seulement cinq de ses récipiendaires ont amassé au moins 22 points en 16 matchs: Bobby Orr (cinq fois), Denis Potvin, Doug Wilson, Raymond Bourque et Larry Robinson.

Hoffman étire sa séquence productive

Mike Hoffman a participé à deux des quatre buts des Panthers pour étirer à 10 la meilleure séquence de points de sa carrière. La Floride a mis fin à une disette de neuf matchs contre Edmonton (0-4-5). Il s’agissait la première victoire du club à domicile contre les Oilers depuis le 8 mars 2002.

Hoffman (6B, 5A, 11 PTS, 12 PJ) a accumulé tous ses points dans l’uniforme des Panthers durant cette période. Il est le quatrième joueur différent dans l'histoire de la concession à tisser un cumulatif dans la dizaine pendant une série productive.

Thornton et Burns atteignent des plateaux, Meier marque encore

L'attaquant des Sharks Joe Thornton a disputé le 1500e match de sa carrière pour dépasser Mike Modano (1499) et devenir le 19e joueur de l'histoire de la LNH à atteindre ce plateau. Par le fait même, il est devenu le seul joueur sélectionné au premier rang d’un repêchage à y parvenir.

Brent Burns a récolté deux mentions d’aide, dont la 400e de sa carrière, pour devenir le quatrième joueur de l’histoire de la concession à enregistrer au moins 20 points lors des 16 premiers matchs de l’équipe (3B, 17A, 20 PTS). Les autres: Owen Nolan en 1999-2000 (10B, 23 PTS), Patrick Marleau en 2009-10 (11B, 22 PTS) et Thornton en 2009-10 (4B, 20 PTS).

Timo Meier a inscrit son 12e but de la saison, ce qui le place à égalité avec Patrick Kane, Alex Ovechkin et David Pastrnak pour le plus grand nombre de buts dans la LNH cette saison.

Deux autres buts en infériorité pour les Coyotes

Les Coyotes ont marqué deux buts en désavantage numérique en l'espace de 24 secondes en deuxième période, pour porter leur total à neuf depuis le début des activités dans la LNH (14 PJ). Depuis que la statistique est devenue officielle en 1933-1934, une seule autre équipe de la LNH a marqué autant de buts en infériorité en 14 matchs d’une saison - les Blues de 1975-1976 (également neuf).

Michael Grabner (trois), Brad Richardson (trois), Derek Stepan (deux) et Lawson Crouse (un) ont été les auteurs de ces filets de l'Arizona à court d’un homme. La soirée de jeudi marquait la troisième fois cette saison que les Coyotes enfilent plus d’un but avec l’homme en moins  - un exploit réalisé seulement deux fois en 2018-19.

L’Arizona n’est que la deuxième équipe de la LNH à compter plusieurs joueurs avec au moins trois buts en désavantage numérique lors des 14 premiers matchs de l’équipe (aussi depuis 1933-1934). Ils répètent ainsi l’exploit des Flyers de 1978-1979.

Les Coyotes avaient marqué 10 buts combinés en désavantage numérique au cours des deux dernières saisons. Ils ont compté plus de neuf buts en infériorité à 11 occasions. Le record de la LNH en une saison a été établi par les Oilers de 1983-1984 avec 36.

TVA Sports présente le match Devils - Maple Leafs dès 19h!