HKO-HKN-SPO-COLORADO-AVALANCHE-V-VEGAS-GOLDEN-KNIGHTS

Crédit : AFP

LNH

Golden Knights : cinq raisons pour leur mauvais début de saison

Publié | Mis à jour

Après avoir atteint la finale de la Coupe Stanley l’an passé, les Golden Knights de Vegas n’ont définitivement pas le début de saison escompté en 2018-2019. En 16 rencontres, les hommes de Gerard Gallant ont une fiche de 7-8-1, ce qui leur confère le septième et avant-dernier rang de la section Pacifique. Voici cinq raisons pouvant expliquer cette fâcheuse situation.

Un manque de motivation

À leur première année d’existence dans la Ligue nationale de hockey (LNH), les Golden Knights étaient composés de joueurs n’ayant pas été protégés, donc rejetés par leurs équipes respectives. Selon plusieurs membres de l’édition 2017-2018, cet élément les a grandement motivés à bien faire sur la glace, afin de prouver à leurs anciens patrons qu’ils ont eu tort. Cette saison, ce sentiment semble s’être dissipé et ne pas avoir été remplacé par un autre élément motivateur.

Ils sont attendus de pied ferme

Quelle équipe ne veut pas battre les finalistes de la Coupe Stanley? Pour les 30 autres formations de la LNH, vaincre les Golden Knights est une façon de démontrer qu’ils sont une formation sérieuse. Sans dire que l’équipe du Nevada n’a pas été prise au sérieux l’an passé, peut-être que certains joueurs étaient plus excités de passer du temps à Vegas que d’y affronter son équipe de hockey.

La perte de certains éléments

Les Golden Knigths ont perdu les attaquants David Perron et James Neal sur le marché des joueurs autonomes cet été. Ils avaient respectivement amassé 66 et 44 points l’an passé et ils faisaient partie du noyau de vétérans. L’état-major de la plus récente équipe de la LNH les a remplacés par Max Pacioretty et Paul Stastny. Ces derniers ont souffert de blessures en ce début de saison, les limitant à 12 et trois parties. L’ancien capitaine du Canadien de Montréal semble cependant avoir de la difficulté à produire, lui qui n’a que deux buts et aucune mention d’aide.

Les blessures

Depuis le début de la présente campagne, seulement neuf joueurs ont participé à l’ensemble des matchs disputés par les Golden Knights. Troisième meilleur pointeur de la formation avec trois buts et quatre mentions d’aide, Alex Tuch n’a pris part qu’à huit parties. Stastny, qui devait piloter le deuxième trio, est absent depuis le 8 octobre en raison d’une blessure au bas du corps. Il pourrait être absent des patinoires jusqu’à Noël. La production offensive du fils de Peter est de 49 points en moyenne lors des cinq dernières saisons et elle manquera assurément à sa nouvelle formation.

La perte de Nate Schmidt

Le défenseur Nate Schmidt a été suspendu pour les 20 premières parties de la saison pour avoir violé la politique antidopage de la LNH et son absence se fait sentir. L’athlète de 27 ans a inscrit cinq buts et 31 mentions d’aide pour 36 points la saison dernière. Il a également maintenu un différentiel de plus 19, ce qui représente le deuxième plus haut total chez les défenseurs des Golden Knights. Son apport est si important à la formation de Gallant qu’on lui a fait signer un nouveau contrat de six ans pour 35,7 millions $.