Novak Djokovic et Roger Federer

Photo : Novak Djokovic et Roger Federer Crédit : AFP

Tennis

Duel de maîtres entre Djokovic et Federer à Londres

Publié | Mis à jour

Novak Djokovic et Roger Federer se livrent un duel de prestige à partir de dimanche à Londres pour le Masters, traditionnel tournoi réunissant les huit meilleurs joueurs de tennis de l'année, où la jeune génération incarnée par Alexander Zverev et Dominic Thiem voudra s'inviter au festin des maîtres.

Avec le forfait londonien de Rafael Nadal, touché aux abdominaux et opéré lundi de la cheville droite, les projecteurs sont braqués sur le Suisse et le Serbe, qui ont offert la semaine dernière un formidable avant-goût de cette opposition de rêve en délivrant une bataille fantastique de plus de trois heures, en demi-finale du Masters 1000 de Paris.

Djokovic, qui est sorti vainqueur de cette rencontre intense, l'une des plus belles de la saison sur le circuit de l’ATP, arrive à Londres avec ce petit avantage psychologique sur son rival bâlois, et en pleine confiance.

La blessure de Nadal lui assure en effet, pour la cinquième fois dans sa carrière, de terminer l'année à la place de numéro un mondial, à la faveur d'un impressionnant retour au premier plan depuis cet été - avec des succès à Wimbledon et l'US Open, et aux Masters 1000 de Cincinnati (Ohio) et Shanghai (Chine).

«Je suis très fier de cette performance, et c'est très particulier cette année après le chemin que j'ai traversé ces 15 derniers mois, et plus particulièrement ces huit ou 10 derniers mois», a expliqué «Nole» en conférence de presse vendredi, soulignant qu'envisager un tel résultat était assez «improbable» après son opération au coude en février.

Seul l'Américain Pete Sampras a fait mieux avec six années terminées au sommet de la hiérarchie mondiale (1993, 1994, 1995, 1996, 1997, 1998).

Federer, lui, a également réussi cinq fois cette performance. Et c'est l'Helvète qui détient le record de victoires au Masters (six), une barre que Djokovic peut toutefois égaler dès cette année.

Federer et le cent

Ce sera l'un des multiples enjeux de ce «duel de maîtres», qui oppose deux des plus grands joueurs de l'histoire du tennis.

À la droite de la chaise de l'arbitre, Roger Federer, 37 ans, 20 couronnes en Grand Chelem. Lauréat chez lui à Bâle de son 99e succès, il visera la mythique barre des 100 titres, alors que seul l'Américain Jimmy Connors a franchi ce cap (109) dans l'ère moderne.

«Je ne pense pas que ce soit vraiment important, où je gagnerai mon 100e tournoi, tant que ça se passe à un moment», a estimé vendredi Federer, qui n'a plus soulevé le trophée londonien depuis 2011.

À gauche, Novak Djokovic, 31 ans et 14 Grands Chelems au compteur, qui a succédé au palmarès de l'épreuve les quatre années qui ont suivi le dernier couronnement de Federer (2012-2015).

Les retrouvailles devront toutefois attendre la phase finale, en raison du statut de têtes de série N.1 et N.2 des deux joueurs. Dans son groupe, Djokovic a hérité de Zverev, N.5 mondial, ainsi que de Marin Cilic (N.7) et de John Isner (N.10). De son côté, Federer affrontera Kevin Anderson (N.6), Thiem (N.8) et Kei Nishikori (N.9).

La jeune génération, aux portes du top 4, aura la périlleuse mission d'arbitrer les débats entre les deux trentenaires, en l'absence de Juan Martin Del Potro, quatrième mondial et pas encore remis d'une fracture à la rotule droite.

À Paris, le Russe Karen Khachanov, 22 ans, a montré le chemin, en interrompant en finale la série de 22 victoires consécutives de Djokovic. Mais à Londres, il ne sera que remplaçant.

Les responsabilités pèsent donc Zverev et sur Thiem. Si l'Allemand de 21 ans, amoindri par une douleur à l'épaule droite à Paris, reste sur un automne en retrait, l'Autrichien de 25 ans revient de son côté en grande forme, après avoir disputé sa première finale de Grand Chelem à Roland-Garros et franchi un cap cette saison, notamment sur surface dure.

Pour sa troisième participation à Londres, il tentera de faire mieux que ses éliminations en phase de groupe en 2016 et 2017.