Impact

Adam Braz et l’Impact rompent leurs liens

Publié | Mis à jour

Le règne d’Adam Braz à titre de directeur technique de l’Impact est terminé.

Après quatre ans, Braz et la direction de l’équipe ont décidé de se séparer d’un commun accord.

La décision a été annoncée lundi après-midi, et aucun membre du club n’a souhaité la commenter, nous renvoyant plutôt au communiqué de presse.

«C’est une séparation à l’amiable qui s’est faite dans le plus grand respect. J’ai jugé qu’il était important de faire des changements pour optimiser l’efficacité de notre structure technique», a indiqué le président de l’Impact, Joey Saputo, dans le communiqué en question.

On insiste pour dire qu’on a offert de nouvelles fonctions à Braz, qui a préféré partir. Il sera en poste jusqu’à la mi-décembre. Alors, congédiement déguisé ou départ volontaire? Votre théorie est aussi bonne que la nôtre.

«Différentes nouvelles opportunités ont été offertes à Adam, mais il a préféré les décliner, a indiqué Saputo. Je tiens à le remercier pour son travail et son professionnalisme au cours des quatre dernières années. Il a tout fait pour que l’équipe connaisse du succès. Je lui souhaite bonne chance dans ses projets futurs.»

Embauches à venir

Il régnait une certaine confusion administrative depuis longtemps chez l’Impact. Peut-être que Saputo a décidé de faire un peu de ménage, afin que le rôle de chacun soit plus clair, d’autant plus que depuis son arrivée, Rémi Garde a pris beaucoup de place dans le recrutement, ce qui a diminué les tâches de Braz.

Ce n’est que la pointe de l’iceberg, puisque dans l’avant-dernière ligne du communiqué, on précise que des nominations seront prochainement annoncées afin de compléter cette réorganisation structurelle.

Garde, qui demeure directeur du personnel des joueurs, pourra sans doute profiter de l’appui de Braz dans la négociation de certains contrats, comme ceux d’Evan Bush, Rod Fanni et Bacary Sagna.

On peut présumer que les futures embauches viseront à épauler l’entraîneur pour naviguer dans les méandres des règles parfois complexes de la Major League Soccer.

Garde aura certainement besoin d’un coup de main afin de gérer notamment le plafond salarial et la négociation des contrats des joueurs, de même que pour divers détails administratifs.

À ce titre, on va devoir lui trouver un véritable génie des chiffres, qui comprend bien toutes les nuances de la MLS et qui saura les exploiter, en plus de bien connaître la convention collective. Toutes ces qualités devraient s’accompagner d’une bonne connaissance des joueurs du circuit.

Seul maître à bord

On disait donc que Rémi Garde semble désormais le seul maître à bord, ce qui est bon signe pour l’avenir, puisque la saison 2019 portera entièrement sa marque.

Sans lui faire une confiance aveugle, on peut tout de même affirmer que l’entraîneur français a démontré qu’il a l’aplomb nécessaire pour mener cette équipe dans une nouvelle direction qui lui permettra de prendre un nouvel essor.

Garde a fait preuve de flair dans la plupart de ses recrutements, que ce soit pour Rod Fanni ou Bacary Sagna. Zakaria Diallo affichait de très belles promesses avant qu’il ne se blesse à la toute fin du camp d’entraînement. Quant à Rudy Camacho, il faut encore lui donner le bénéfice du doute, et les premiers mois de 2019 seront très révélateurs dans son cas.

Garde aura fort à faire au cours des trois ou quatre prochains mois, puisqu’il va devoir dénicher un attaquant en mesure de relancer l’attaque, en plus de trouver un milieu offensif qui va faire cheminer l’ensemble de l’attaque.

«J’ai beaucoup appris»

Il y a près de quatre ans que Braz avait été nommé au poste de directeur technique, lui qui s’était d’abord joint au personnel technique en 2011 avant de partir pour rejoindre l’entreprise familiale.

Auparavant, il avait passé sept de ses neuf saisons professionnelles dans le maillot bleu-blanc-noir.

«Je tiens à remercier le président Joey Saputo pour l’opportunité offerte ces quatre dernières années. J’ai beaucoup appris et j’ai grandi professionnellement durant mon passage avec l’Impact», a mentionné Braz dans le communiqué de l’équipe.

«Merci aussi aux supporters du club qui font du stade Saputo un endroit privilégié pour jouer et y voir un match. Je quitte en bons termes et je souhaite tout le succès possible à ce club dans le futur.»