Impact

Impact : le début de saison n'est pas en cause

Publié | Mis à jour

Si l’Impact de Montréal ne parvient pas à se qualifier pour les séries en 2018, ce ne sera pas à cause de son début de saison.

Notre analyste Vincent Destouches a tenu à déboulonner ce mythe, jeudi, lors du magazine hebdomadaire «L’Impact cette semaine».

Or, Samuel Piette et plusieurs partisans du Bleu-blanc-noir adhèrent en quelque sorte à la théorie suivante : l’équipe s’est placée dans une situation embarrassante puisqu'elle a mis du temps à se mettre en marche.  

Évidemment, les trois victoires et 10 défaites dans les 13 premiers matchs représentent un début cauchemardesque, a concédé Destouches.

Toutefois, lors de ses 11 derniers matchs, le onze montréalais a dû se contenter d’une fiche de 4-3-4 et d’une récolte de 16 points qui le classe sixième parmi les équipes de l’Est.

«L’Impact a réussi le petit miracle durant l’été de compenser son début de saison cauchemardesque et de se remettre dans la course, a observé Destouches. Il est même monté jusqu’au cinquième rang et c’est là qu’il l’a échappé ensuite. On n’arrête pas de le dire année après année, le dernier droit est extrêmement important.»

«Montréal a été très inconstant. Depuis le 7 juillet, il n’y a eu qu’une seule séquence avec deux victoires consécutives.»

L'analyse complète de nos experts soccer dans la vidéo ci-dessus.