Canadiens

Domi pour relancer Drouin

Publié | Mis à jour

Il y a des zéros dans la colonne des buts et des passes pour Jonathan Drouin. Après trois matchs, Drouin constitue une déception en ce début de saison chez le Canadien. Le numéro 92 est le premier à le reconnaître, mais il tient aussi à rester calme.

«C’est trois matchs, il en reste 79, a noté Drouin à la veille de la visite des Penguins de Pittsburgh au Centre Bell. Je ne peux pas commencer à trop me stresser même si je n’ai pas encore un seul point. Je sais que des léthargies arrivent pendant une saison. On en parle plus en début de saison que si c’était entre les matchs 39 et 42.»

«Mais c’est à moi de m’impliquer encore plus, a-t-il enchaîné. Ce n’est pas une question de malchance, je dois mieux jouer et générer plus de choses.»

Dans l’espoir de relancer Drouin, Claude Julien l’a séparé du jeune Jesperi Kotkaniemi pour le placer aux côtés de Max Domi.

«On sait que pour nous aider, Jonathan doit produire, a expliqué Julien. Contre les Kings, il a joué avec énergie et il patinait bien, mais il y avait aussi de la frustration. Nous devons l’aider à s’en sortir. Un changement pourrait lui faire du bien. Nous avons besoin de sa production. Il devra trouver des façons d’y arriver, mais c’est aussi mon travail de lui trouver les bons complices.»

Drouin, quant à lui, voyait d’un bon œil ce changement.

«On revient au duo du début du camp, a rappelé l’ancien du Lightning de Tampa Bay. En raison de sa suspension, je n’ai pas joué souvent avec lui, mais j’ai eu plusieurs entraînements. Je sais comment il joue et ce qu’il recherche sur la glace. J’ai hâte de voir ce que nous pourrons faire ensemble. Lehky [Artturi Lehkonen] sera un bon complément pour nous, il connaît un bon début de saison.»

Des expériences

Après un revers de 3-0 contre les Kings, Julien n’a pas sorti son boulier pour complètement modifier ses trios. Il a inversé Drouin et Paul Byron sur le flanc gauche et placé Tomas Plekanec au centre de la quatrième unité à la place de Matthew Peca.

Byron se retrouvera ainsi à la gauche des deux Finlandais en Kotkaniemi et Joel Armia.

«Je cherche les bonnes combinaisons, a noté Julien. Je sais que Jonathan et Max aiment jouer ensemble, mais ils n’ont pas eu la chance de construire une grande complicité. Ils ont joué seulement un match et quelques entraînements. Nous avons joué trois matchs et nous voyons des choses. C’est encore le temps pour faire des expériences.»

Dans les gradins pour les trois premiers matchs de la saison, Plekanec jouera fort probablement son premier match de l’année face aux Penguins. Il en sera à son 999e match dans la LNH.

«Ce n’est jamais facile quand tu n’es pas dans la formation et que tu dois regarder les matchs de la passerelle, a affirmé Plekanec. Comme joueur, tu ne peux pas tout contrôler. J’essaie seulement de me concentrer à être prêt pour le match qu’on me fera jouer.»