Crédit : AFP

LNH

David Perron se met en marche chez les Blues

Publié | Mis à jour

Déplacé sur le deuxième trio des Blues de St. Louis malgré un début de saison difficile, le Québécois David Perron a récompensé son entraîneur en réalisant un tour du chapeau dans une victoire de 5-3 face aux Flames de Calgary, jeudi.

Blanchi à ses deux premiers matchs de la campagne en plus d’afficher un différentiel de -3, Perron a profité de son association avec Brayden Schenn et Jaden Schwartz pour réussir un quatrième triplé en carrière et un deuxième face aux Flames.

Après la rencontre, Perron, qui en est à un troisième séjour avec les Blues, a vanté le travail de ses coéquipiers.

«[Schwartz] est un joueur avec qui il est toujours facile de jouer, a dit Perron, cité par le site web de la Ligue nationale de hockey. Il travaille très fort et il vous crée des chances, alors vous devez faire comme lui et travailler de la même façon.»

«Nous avons créé beaucoup de chances et ç'a fait du bien.»

Perron n’est pas le seul joueur heureux de cette nouvelle combinaison. Schenn semble apprécier la contribution de Perron sur son trio.

«Il est bon avec la rondelle, a-t-il analysé. Il est capable de faire des jeux et il parvient à repérer les joueurs laissés sans surveillance. Il est patient. C’est bien d’avoir un joueur de ce genre sur notre trio.»

Un but refusé

La soirée de Perron aurait pu être encore plus magique. Avec 3 min 12 s à écouler en deuxième période, il a poussé la rondelle dans le filet adverse lors d’une mêlée près du gardien. Il a toutefois utilisé sa main pour y parvenir. Les arbitres ont ainsi refusé le but.

«C’était la bonne décision, disons cela de cette façon, a avoué Perron. Vous faites tout ce que vous pouvez pour marquer des buts. J’ai essayé.»

Quoi qu’il en soit, la performance du Québécois a permis au club du Missouri de signer une première victoire en trois parties cette saison. Le principal intéressé est heureux de ce dénouement, mais il a indiqué du même souffle que les joueurs ne s’inquiétaient pas de la situation.

«Nous avons eu une bonne semaine d’entraînement, a-t-il expliqué au quotidien "St. Louis Post-Dispatch". Je crois que plusieurs personnes commençaient à paniquer, mais ce n’était pas le cas des joueurs. Nous avons travaillé fort et nous devons continuer.»

«Ce n’est qu’une victoire. Il y a d’autres matchs à jouer. Concentrons-nous là-dessus.»