SPO-FBN-JACKSONVILLE-JAGUARS-V-KANSAS-CITY-CHIEFS

Crédit : AFP

NFL

Chiefs c. Patriots : place à l’élite de la conférence!

Publié | Mis à jour

Ce n’est qu’un duel de la mi-octobre, diront certains, mais c’est aussi celui qui a tout le potentiel pour soulever les passions en finale de la conférence américaine, à la fin de janvier. Il est beaucoup trop tôt pour sauter aux conclusions, mais n’empêche que des odeurs de séries émanent de l’affrontement entre Chiefs et Patriots, dimanche.

Loin de moi l’idée de lever le nez sur d’autres sérieux prétendants dans la conférence, que les Patriots semblent dominer depuis toujours.

La défensive constitue un facteur clé, et en ce sens, impossible d’ignorer les Jaguars et les Titans dans la division Sud. Dans le Nord, les Steelers ont peut-être amorcé leur réveil, et que dire du superbe départ des Bengals ?

Il n’en demeure pas moins que si le bal éliminatoire débutait tout de suite, les Chiefs et les Patriots seraient les élus de plusieurs parieurs. Le duel à venir sera lourd de conséquences. Si les Patriots l’emportent, ils se rapprochent à un match des Chiefs pour la lutte au sommet du classement de fin de saison dans la conférence, avec un bris d’égalité en main. S’ils s’inclinent, toutefois, il devient fort possible qu’ils doivent se contenter des rangs inférieurs et ainsi d’abandonner l’avantage du terrain.

Des offensives différentes

Les deux équipes misent d’abord et avant tout sur leur offensive, pouvant causer des dégâts, chacune à leur façon.

Chez les Chiefs, l’explosion est à l’honneur avec déjà 30 jeux de 20 verges ou plus. La vitesse des receveurs, à commencer par Tyreek Hill, représente un atout de taille, surtout avec un quart-arrière en Patrick Mahomes qui ne craint rien.

Les Patriots ont-ils la vitesse pour rivaliser à ce niveau ? On en doute fort! Leur tertiaire mise plutôt sur l’expérience et un conditionnement hors pair pour rivaliser. Les Chiefs raffolent des motions et différents mouvements avant de mettre le ballon en jeu, ce qui confond bien des équipes tout en ajoutant à la fatigue adverse.

Les Patriots, offensivement, semblent revenus depuis deux matchs à ce qu’ils font de mieux, malgré leurs différents systèmes au fil du temps. Ils grugent du terrain petit à petit en profitant de chaque ouverture sans chercher le grand coup. Leur tandem de porteurs formé de Sony Michel et James White procure des maux de tête puisqu’ils peuvent se servir du premier pour contrôler l’horloge par la course et du second pour garder la défensive sur les talons avec de courtes passes.

Cette attaque risque de bien faire contre les Chiefs, qui jouent principalement en couverture de zone, stratagème souvent dépecé par Tom Brady.

Forces opposées

Le duel s’annonce captivant également parce qu’il s’avérera le choc de deux forces opposées sur plusieurs plans.

Par exemple, les Patriots sont bons premiers dans la ligue avec un faible taux de 3,35 % de sacs du quart accordés par tentative de passe. Les Chiefs, eux, ont enregistré au moins quatre sacs dans chacun de leurs trois derniers matchs.

La défensive des Patriots, sans être dominante, s’est illustrée au chapitre des interceptions avec une à chaque match. Mais les Chiefs n’en ont commis que deux cette saison.

Et les fameux jeux explosifs de plus de 20 verges que les Chiefs empilent à profusion ? Les Patriots, défensivement, n’en ont concédé que 16 cette saison.

Toute ma tête me dit que cette saison, les Chiefs montrent les signes clairs de l’équipe qui va s’établir comme la classe de la conférence américaine avec une offensive incontrôlable. Mais le football se décide (encore un peu) par la défensive, et celle des Chiefs m’apparaît trop suspecte.