Les Partants

«Ton rêve devrait être de jouer pour les Canadiens» - Joël Bouchard

Publié | Mis à jour

Après avoir amorcé son calendrier régulier avec deux matchs à l’extérieur, l’entraîneur-chef du Rocket de Laval, Joël Bouchard, sera derrière le banc de l’équipe pour le premier match à domicile de sa nouvelle équipe, vendredi, contre les Devils de Binghamton.

La formation lavalloise a obtenu un gain contre les Bruins de Providence et subi un revers contre le Wolf Pack de Hartford. De passage à l’émission «Les Partants» sur les ondes de la chaîne TVA Sports, l’instructeur n’a pas pu cacher sa joie quant au prochain match de son équipe.

«Nous sommes encore à un stade où on essaie des choses. J’ai pu compter sur mon groupe complet lors du dernier match, mais un bon nombre de mes joueurs étaient épuisés du match contre les Bruins disputé la veille, a expliqué Bouchard. J’aime l’effort soutenu de mes joueurs et j’ai hâte de voir comment on va se présenter vendredi.»

Même s’ils souhaitent compter sur la plupart de ses joueurs-clés pour accéder aux séries éliminatoires de la Coupe Calder, Bouchard ne s’est fixé qu’un seul objectif cette année : améliorer ses joueurs pour qu’ils puissent aider le grand club.

«Si ton rêve est seulement de jouer avec le Rocket de Laval ou dans la Ligue américaine [LAH] de hockey, tu es certainement un menteur ou un idiot, a-t-il lancé. Ton rêve devrait être de jouer pour le Canadien. Le joueur est à Laval pour apprendre les rudiments du hockey professionnel et montrer qu’il peut jouer dans la Ligue nationale [LNH].»

Certains joueurs dans l’équipe ne sont pas au même stade de leur développement, notamment Michael McCarron, qui croyait pouvoir se tailler un poste avec le Tricolore cette année, et qui, au final, n’a pas été réclamé au ballotage.

De son côté, Bouchard ne s’en fait pas avec le grand attaquant.

«Daniel Brière est passé au ballottage, alors ça ne veut rien dire. Il a besoin de temps pour parfaire son jeu et c’est un super défi pour moi, a expliqué Bouchard. Il va falloir l’aborder avec une nouvelle attitude si on veut qu’il s’améliore, sinon on va obtenir les mêmes résultats que la saison passée.»

Aucunement affecté du départ de Simon Després

Le défenseur Simon Després a tranché, mercredi, refusant l’offre de la LAH soumise par Marc Bergevin.

L’arrière ne sait toujours pas où il évoluera cette année, mais ne veut pas mettre fin à sa carrière.

L’ancien homme de confiance de l’Armada de Blainville-Boisbriand n’est pas frustré de la décision du Québécois, a-t-il dit.

«Je ne me mêle pas de ce dossier. S’il avait décidé de venir jouer, je l’aurais entraîné, a-t-il affirmé. L’important, c’est que nous comptons présentement sur une bonne brigade défensive à Laval avec les acquisitions de Brett Kulak et de Gustav Olofsson, qui sont de calibres pour jouer dans la LNH. Ça va vraiment être excitant de travailler avec eux.»

Des fleurs à Kotkaniemi

Le Finlandais Jesperi Kotkaniemi disputera son premier match de saison régulière au Centre Bell contre les Kings de Los Angeles, jeudi.

Bouchard s’est dit surpris, non seulement de ses qualités exceptionnelles, mais surtout de son charisme et de son attitude autant sur la glace que dans le vestiaire.

«C’est tellement plaisant de le regarder jouer. Il a un charisme contagieux et une superbe personnalité. Je n’ai rien de négatif à dire sur ce joueur.»