Conférence Eye of the Tiger Management

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Boxe

Germain ne veut pas se faire jouer de tour

Publié | Mis à jour

À son dernier combat, Mathieu Germain a brillé dans l’un des duels les plus excitants de l’année sur la scène canadienne. Malgré cette performance convaincante, le protégé d’Eye of the Tiger Management a gardé les deux pieds sur terre et il est prêt pour son défi de samedi qui se nomme Carlos Jimenez.

Germain (15-0, 8 K.-O.) en sera à la première défense de son titre IBF nord-américain des super-légers.

«C’était mon premier duel de 10 rounds, a indiqué Germain. Ça m’a amené une expérience différente et j’ai dû gérer mes énergies. Pour la première fois de ma carrière, j’ai perdu un round sur la carte des juges.

«Jimenez va être meilleur que Christian Uruzquieta. Je crois que son niveau est supérieur à sa fiche (14-8-1, 8 K.-O.). Il a toujours affronté de bons adversaires. Jimenez a aussi passé le knock-out à des gars qui étaient invaincus. Il vient ici pour gagner.»

Selon le Montréalais, Jimenez est un pugiliste qui met une pression constante sur ses adversaires.

«Il aime frapper en même temps que toi, car il croit en sa puissance, a ajouté Germain. Le fait de me battre dans un petit ring me désavantage, mais je crois que j’ai assez de boxe pour m’en sortir.»

Lors de la conférence de presse de leur organisation jeudi, Antonin Décarie et Camille Estephan ont indiqué que Simon Kean sera au repos pour les trois prochains mois. Le poids lourd a subi une commotion cérébrale lors de sa défaite surprise contre Dillon Carman, samedi dernier, à Québec. Kean ne devrait pas remonter sur le ring avant le printemps prochain et il pourrait obtenir sa revanche contre Carman quelques mois plus tard à Shawinigan.

Après avoir évalué la situation après le décès de son père, Jean Pascal a décidé d’annuler son combat contre Gary Kopas qui devait avoir lieu le 9 novembre prochain en Nouvelle-Écosse. L’ancien champion du monde WBC des mi-lourds se rendra en Haïti pour les funérailles de son paternel qui auront lieu dans les prochains jours. On ne sait pas encore s’il remontera sur le ring avant la fin de l’année 2018.

Dans un combat présenté à Orléans en France, Christian Mbilli (12-0, 12 K.-O.) a signé une victoire par knock-out au deuxième round contre Luis Fernando Pina. Il conserve ainsi sa ceinture jeunesse du WBC des poids moyens.