Boxe

Simon Kean: «Son cellulaire est fermé» - Éric Martel-Bahoeli

Publié | Mis à jour

Le Québécois Simon Kean a subi une cuisante défaite par K.-O., samedi dernier, contre Dillon Carman. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le colosse de la Mauricie est extrêmement déçu de sa performance. Du moins, c’est ce qu’il nous est permis de penser.

«J’ai tenté de l’appeler, mais son cellulaire est fermé, a souligné l’ex-boxeur et ami de Simon Kean, Éric Martel-Bahoeli. Je sais qu’il est parti dans le bois. Je pense qu’il vit des moments assez difficiles, j’espère juste qu’il y a du bon monde autour de lui et des gens qui sont positifs et qui sont en mesure de l’aider le plus possible.»

Kean a subi, au Centre Videotron, la première défaite de sa carrière.

«En ce moment, il doit être extrêmement déçu. Il doit visionner le combat dans sa tête sans arrêt. J’ai l’impression qu’il doit s’en vouloir. Je pense qu’il est dans un processus de réhabilitation.»

 «Il l’a peut-être sous-estimé, mais Carman n’avait rien à perdre et tout à prouver. Ça faisait un an et demi qu’il ne s’était pas battu. Il n’a pas utilisé les réseaux sociaux. On ne le voyait nulle part. Il s’est vraiment concentré sur son entraînement. ... Le résultat n’a pas menti. Il a assommé Simon.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.