Boxe

Lettre à mon chum Simon Kean

Lettre à mon chum Simon Kean

Dave Morissette

Publié 09 octobre
Mis à jour 09 octobre

Je me suis battu plus de 200 fois dans ma vie. J'ai gagné, j'ai perdu, j'ai été acclamé, j'ai été humilié.

Samedi, c'est une partie de ma vie que j'ai revécu en voyant Simon Kean tomber au tapis.

Voici quelques mots pour toi mon chum Simon... des mots que j'aurais aimé entendre jadis.

--------------------

Mon chum Simon. Je suis passé par là trop souvent. Les gens pensaient que j'étais invincible. À force de l'entendre, j'y croyais aussi.

Avant samedi, on te demandait à quel round tu allais passer le K.-O. à Dillon Carman. Jamais on ne t’a demandé si ton adversaire te faisait peur, s'il t'inquiétait. On te donnait la victoire; tu te croyais invincible. 

George St-Pierre m'a déjà dit qu'il «avait besoin d'avoir peur avant un combat». Cette peur, tu ne l'avais pas samedi.

Sois honnête, tu ne craignais pas Dillon Carman. Je le sais, j'ai fait la même erreur dans le passé.

Chaque grand boxeur, chaque homme-fort, a besoin d'une bonne dose d'humilité à un certain moment dans sa carrière.

J'ai dû me regarder dans le miroir dans ma carrière. Je me rappelle aussi d'avoir vu David Lemieux perdre contre Joachim Alcine. Il a rebondi. C'est à ton tour Simon.

Prends ton temps, mais j'ai hâte de te voir sortir du bois, de te relever les manches et de défier Carman. J'ai le goût de te voir travailler comme tu ne l'as jamais fait dans ta vie et que tu passes l'éponge sur ce qui s'est passé samedi.

-------------------------

Depuis des années, je défends les boxeurs et combattants d'arts martiaux mixtes. Ce sont des sports nobles et j'ai un respect énorme pour les athlètes qui sacrifient leur corps de la sorte.

Pour une rare fois, je n'ai aucun argument pour défendre ce qui s'est passé samedi soir à Las Vegas.

Conor McGregor a dépassé les bornes lors de la promotion du combat. Khabib Nurmagomedov a été encore pire. Il a servi une leçon à McGregor dans l'octogone, mais il est le grand perdant de la soirée à mes yeux.

Une partie de moi veut croire que tout ça était une énorme mise en scène. Que toute cette bêtise humaine était arrangée avec le gars des vues.

Mais savez-vous quoi ? J'ai déjà hâte au combat-revanche... Allez comprendre!

----------------------

Je suis encore sous le choc de la mort de Patrice L'Heureux, avec qui je suis allé à l'école à Shawinigan.

Les premières choses qui me viennent en tête en pensant à Patrice, c'est son sourire et son énorme gentillesse.

Une chose est certaine, si le paradis existe, il est encore plus en sûreté aujourd'hui. Au revoir mon chum!

----------------------

On se parlera de hockey la semaine prochaine... mais WOW, avez-vous vu la quantité de buts depuis le début de la saison?

La LNH est jeune, spectaculaire, rapide. Il faut protéger les jeunes vedettes plus que jamais!