Artur Beterbiev v Callum Johnson

Crédit : AFP

Boxe

Artur Beterbiev: un autre combat avant 2019 ?

Publié | Mis à jour

Fort d’une autre victoire décisive, Artur Beterbiev a de bonnes chances de revoir de l’action avant la fin de l’année. Du moins, c’est le plan d’Eddie Hearn.

Le patron de Matchroom Boxing affichait un large sourire de satisfaction lorsque le représentant du «Journal de Montréal» l’a croisé dans les couloirs du Wintrust Arena après le duel entre Beterbiev (13-0, 13 K.-O.) et Callum Johnson (17-1, 12 K.-O.).

«Quel combat!», s’est exclamé Hearn.

Au cours des derniers jours, le promoteur a mentionné à plusieurs reprises qu’il souhaitait que Beterbiev soit plus actif afin que les amateurs découvrent les qualités du champion IBF des mi-lourds. Comme il détient les droits des deux prochains combats du Québécois d’origine tchétchène, on peut penser qu’il suivra le plan établi avec le boxeur.

Ce qui veut dire qu’on reverra Beterbiev sur le ring avant la fin de l’année. Contre qui? Il ne faudrait pas se surprendre que Hearn lui propose le nom de Joe Smith fils (24-2, 20 K.-O.). Celui-ci vient de conclure une entente avec Matchroom Boxing et il serait un autre adversaire de qualité pour le champion.

Il ne faut pas oublier que Smith a acquis une belle notoriété sur la scène internationale en étant celui qui a mis fin à la carrière du légendaire Bernard Hopkins. Smith a remporté une victoire convaincante en juin dernier après avoir trébuché dans un duel contre Sullivan Barrera l’an dernier.

«Je vais regarder la suite des choses avec mon équipe, a confié Beterbiev. Je n’ai pas subi de blessure dans mon combat contre Johnson, donc c’est possible que je puisse me rebattre avant la fin de l’année. On verra.»

Un avertissement

Smith pourrait accepter rapidement une offre pour croiser le fer avec Beterbiev. Celui-ci a démontré une certaine vulnérabilité contre Callum Johnson alors qu’il a visité le plancher au deuxième round.

Il n’a pas été prudent dans une séquence où les deux boxeurs ont ouvert la machine et il s’est fait pincer. Du même coup, il a prouvé qu’il était humain s’il sortait de sa zone de confort. Lorsqu’il est revenu au style avec lequel il a connu du succès, Beterbiev a déculotté Johnson.

Le protégé de Marc Ramsay a dit que ça lui servirait d’expérience pour les prochains combats. On verra s’il a compris le message.

Un gala de grande qualité

Pour revenir à Hearn, il a martelé qu’il avait la mission de donner des duels de qualités au site de diffusion en continu DAZN. Pour son premier gala en sol américain, il peut dire mission accomplie.

Pour la première fois depuis fort longtemps, la majorité des duels ont tenu les amateurs sur le bout de leurs sièges. Les trois combats de championnat du monde ont rempli leurs promesses. En ce qui a trait à la finale entre Thomas Dulorme et Jessie Vargas, on a eu droit à un affrontement de haut niveau.

Le verdict nul entre les deux hommes ouvre la porte à un combat revanche et c’est tant mieux pour les amateurs.