Boxe

Steven Butler malmène Jordan Balmir

TVA Sports et le Journal de Montréal

Publié | Mis à jour

Steven Butler n’a fait qu’une bouchée de Jordan Balmir pour mettre la main sur la ceinture vacante WBC francophone des poids moyens en demi-finale du gala mettant en vedette Simon Kean, samedi soir, au Centre Vidéotron de Québec.

Butler (25-1-1) a remporté la victoire par arrêt de l’arbitre après 1 min 59 s au 3e round face à Balmir qui subissait son premier revers en carrière après dix victoires, dont 6 par K.O. 

«Je suis le nouveau champion, a lancé Butler qui a dédié la victoire à son fils de deux ans dont c’était l’anniversaire de naissance. Balmir a démontré beaucoup de courage et de cœur d’affronter un boxeur aussi expérimenté. Ce n’est qu’une défaite et il va s’en remettre. C’est un bon athlète, mais il a affronté un boxeur élite. Quand je disais avant le combat que j’allais le retourner à l’école, ce n’était pas de l’arrogance.»

Thibault s’impose par décision

Plus tôt dans la soirée, le Québécois Vincent Thibault a conservé sa fiche parfaite avec une victoire par décision unanime des juges devant le Mexicain Sergio de Leon. 

Les trois officiels ont remis des cartes de 58-55, 59-54 et 60-53 en faveur de Thibault, qui a ainsi amélioré son dossier à 7-0.

Il en était à son troisième combat chez lui, contre le même adversaire que son ami Clovis Drolet avait battu en avril.

Il s’agissait de son dernier duel de six rounds avant de passer aux huit rounds.

Un autre Mexicain a goûté à la médecine d’un boxeur d’Eye of the Tiger Management plus tard dans la soirée.

Le Montréalais Batyr Jukembayev (14-0, 12 K.-O.) a battu Patrico Moreno (20-3, 14 K.-O.) par arrêt de l’arbitre au septième round de leur affrontement prévu pour 10 assauts.

Quant à Drolet, il a passé le K.-O. à son adversaire, le Bulgare Evgeni Borisov, dès le quatrième round.