LNH

Letang, l'égal de Coffey

Publié | Mis à jour

Pour la première fois en trois ans, les Penguins n’ont pas été accompagnés par la coupe Stanley au centre de la patinoire lors de leur match inaugural, jeudi soir à Pittsburgh.

Battue par les Capitals de Washington au deuxième tour des séries éliminatoires le printemps dernier, la formation de la Pennsylvanie tentait de devenir la première équipe de la LNH depuis les Islanders de New York (qui en ont remporté quatre sans interruption de 1980 à 1983) à soulever le précieux trophée trois années de suite.

Mais bon, cette déception est chose du passé et les Penguins n’ont qu’un objectif en tête, ramener la coupe à la maison en juin prochain.

Douce revanche

C’est d’ailleurs contre ces mêmes Capitals qu’ils ont entrepris leur long parcours jeudi dans un match complètement fou remporté in extremis par la marque de 7 à 6.

C’est un but de Kristopher Letang, son deuxième de la soirée, qui a tranché le débat en prolongation.

«C’était le genre de match à faire pousser des cheveux gris à un entraîneur en chef, a déclaré le héros du jour à notre confrère Renaud Lavoie, de TVA Sports, après ce festival offensif. C’était notre première sortie et ça paraissait.»

«Les joueurs étaient hésitants et nous avons créé des revirements en maintes occasions. L’important ce sont les deux points de la victoire et d’avoir comblé les amateurs pour notre rentrée à domicile.»

Inspiration

Avec sa récolte de trois points (Letang a aussi obtenu une passe sur le but d’Evgeni Malkin), ce choix de troisième ronde des Penguins – 62e au total – lors de la séance de repêchage de 2005 a égalé le record d’équipe de 440 points pour un défenseur, que détient Paul Coffey depuis... 1992.

Ce dernier, qui a fait les beaux jours des Oilers d’Edmonton, a cependant disputé deux fois moins de rencontres que Letang (331 contre 683) dans l’uniforme des Penguins.

Mais peu importe, c’est un honneur pour le Montréalais de 31 ans de rejoindre l’un des grands défenseurs de l’histoire, trois fois le lauréat du trophée Norris (décerné au meilleur de la spécialité) et intronisé au Panthéon de la LNH en 2004.

Conseils judicieux

«C’est très cool, a raconté Letang à l’issue de l’entraînement de l’équipe, vendredi après-midi. C’est un gars que j’ai regardé jouer même si je suis né en 1987. J’ai toujours voulu l’imiter.»

«J’ai eu la chance de jaser souvent avec lui au cours de ma carrière, a-t-il renchéri. Il m’a prodigué des conseils judicieux pendant ma carrière en me disant d’exploiter mes qualités et mes forces. Somme toute, d’être calme et de m’amuser sur la patinoire.»

Letang détiendra sous peu l’exclusivité du premier rang en amassant son prochain point, ce qu’il pourrait bien réaliser samedi soir à l’occasion de la visite du Canadien au PPG Paints Arena.

Ron Stackhouse (343), Randy Carlyle (323) et Larry Murphy (301) complètent le top 5 des défenseurs les plus productifs dans l’histoire des Penguins.