Impact

Garde songe à brasser ses cartes

Publié | Mis à jour

Quand une équipe subit une défaite aussi cinglante que celle de l’Impact à Washington le week-end dernier, l’entraîneur pourrait être tenté de faire des changements à sa formation.

«La performance des uns et des autres peut faire changer les choses», a concédé Garde.

Mais l’entraîneur-chef est parfois cryptique et on sent que s’il considère la possibilité, il n’a peut-être pas encore franchi le pas.

«On a eu une saison particulière et j’essaie d’être juste avec les joueurs. J’essaie de mettre la meilleure équipe sur le terrain», a-t-il dit en faisant référence à sa brigade défensive.

Raitala ou Camacho

En termes clairs, Garde considère sans doute remettre Jukka Raitala en défense centrale pour retourner Rudy Camacho sur le banc.

Le premier a été brillant dans une victoire de 3-0 sur les Red Bulls de New York, le mois dernier. Le second a connu des matchs plutôt difficiles lors des deux rencontres suivantes, mais Garde a en quelque sorte pris sa défense en rappelant qu’il en était à presque 18 mois consécutifs de jeu après une demi-saison en Europe et une saison complète en MLS.

«Je suis d’accord dans l’analyse de sa saison. Il y a eu de très bonnes choses, on connaît son point fort, sa qualité de relance.

«Comme chaque joueur, il a des points à améliorer et des matchs où il a été un peu plus en difficulté.»

Il y pense

Garde ne nie pas qu’il pense à remettre Raitala à gauche de Rod Fanni dans la charnière centrale.

«Bien sûr que j’y pense, sachant que Jukka est un défenseur polyvalent. Je n’avais pas imaginé, en le faisant venir, que ça serait dans le poste de défenseur central qu’il serait aussi à l’aise, mais il s’est révélé très important pour nous.»

Il reste toutefois que comme plusieurs entraîneurs, il aime la constance dans sa brigade défensive.

«C’est un poste où il est difficile de changer tout le temps, on aime bien avoir des repères, pour les joueurs, voire le gardien de but.»

Diallo impatient

Dans un autre ordre d’idées, Zakaria Diallo est tenu à l’écart du jeu et il commence à piaffer d’impatience.

«Ce n’est pas facile, je parle souvent avec lui. Ce que je constate, c’est que depuis une bonne dizaine de jours, je sens un autre Zakaria et il le sent aussi.

Il revient d’une blessure importante. Il n’a plus 20 ans, mais il n’en a pas 40 non plus. Il a fallu beaucoup de temps pour revenir», a soutenu Garde.

Mais Diallo se montre combatif et profite de la situation pour retrouver sa meilleure forme, selon Garde.

«Je sens dans les entraînements qu’il revient à son meilleur niveau. Il reste trois matchs, je ne sais ce qui se passera, mais vous vous doutez que c’est difficile pour moi de l’avoir fait venir pour jouer la saison et de ne pas lui avoir donné de minutes de jeu.»

Garde espère pouvoir lui donner du temps de jeu d’ici la fin de la saison, mais la course aux séries risque de dicter sa ligne de conduite.