Canadiens

Le duo intrigant du camp d'entraînement

Publié | Mis à jour

Les jeunes défenseurs orchestrant des sorties de zone rapides ont la cote dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Sachant cela, l’entraîneur-chef des Canadiens de Montréal, Claude Julien, a formé un duo fort intéressant.

Victor Mete et Noah Juulsen totalisant 72 matchs d’expérience dans la LNH et ils ont été placés sur la même paire lors de la troisième journée du camp d’entraînement, samedi. Sachant que Shea Weber sera absent durant la première moitié de la saison régulière, parions que Julien portera une attention particulière à ces deux jeunes joueurs durant le calendrier préparatoire.

«Ils s’entraînent avec beaucoup de confiance, a noté le pilote. C'est ce que je vois de leur part. [...] On leur donne la chance de se faire valoir même s’ils sont jeunes. Parfois, tu dois montrer de la confiance à l’égard de tes joueurs et c’est à eux d’en profiter.»

Mete et Juulsen sont deux défenseurs capables d’effectuer une bonne première passe. Ça tombe bien, car Julien entend mettre l’accent sur la vitesse du jeu de transition.

«On a fait des ajustements dans notre jeu pour essayer de profiter de nos forces, a-t-il expliqué. On essaye de bouger la rondelle le plus rapidement possible. Si c’est le cas, on va attaquer plus souvent qu’on va défendre. Ce sont des raisons déjà de pouvoir être optimistes.»

Jeff Petry, numéro un par défaut

En l’absence de Weber, Jeff Petry devrait amorcer la saison comme le défenseur numéro un du Tricolore. Il avait occupé ce rôle pendant la majeure partie de la dernière campagne.

L'Américain a établi un sommet personnel en amassant 42 points, mais il a forcément éprouvé des ennuis en affrontant les meilleurs attaquants adverses sur une base régulière.

«Du côté offensif, on sait que Jeff a été très bon l’an passé. Il a bien produit. À cause de la situation, il a peut-être été un peu trop utilisé», a avoué Julien.

«La fatigue, que ce soit à la fin d’un match ou au cours de la saison, ça l’a rattrapé un peu, a-t-il observé. On sait que dans les +/-, ç’a été difficile pour lui. Mais c’est un gars qui, habituellement, ne fait pas toujours face aux meilleurs trios. L’an passé, ç’a été une grosse responsabilité pour lui.»

Un poste à gagner

Le vétéran Antti Niemi semble partir avec une longueur d’avance dans la lutte pour le poste de gardien auxiliaire. Bien que Charlie Lindgren ait connu des difficultés la saison dernière, on aurait toutefois de croire que les jeux sont faits.

«Même si on a mis sous contrat Niemi, si un est supérieur à l’autre, on va toujours prendre le meilleur, a fait savoir Julien. Il ne faut pas dire que Charlie Lindgren a manqué sa chance au contraire, il fait encore partie de l’équipe. On sait ce qu’il est capable de faire. L’an passé, ç’a été un peu difficile pour lui.»

Écoutez les commentaires de Claude Julien dans la vidéo ci-dessus.