LHJMQ

Joueurs de la LHJMQ : QS promet de légiférer pour améliorer leurs conditions

Publié | Mis à jour

Québec solidaire a pris l’engagement samedi d’améliorer le salaire et les conditions de travail des joueurs qui évoluent dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

«Le gouvernement québécois a la responsabilité de protéger les droits des joueurs, pas de les en priver», a expliqué le porte-parole de QS, Gabriel Nadeau-Dubois, par communiqué.

Présentement, la Loi sur les normes du travail ne s’applique pas à «un athlète dont l’appartenance à une équipe sportive est conditionnelle à la poursuite d’un programme de formation scolaire», comme c’est notamment le cas pour les joueurs de LHJMQ.

S’il est porté au pouvoir, QS suspendrait cette précision dans la loi et mettrait sur pied un comité d’étude qui se pencherait sur la réalité des jeunes sportifs, notamment ceux à l’emploi des équipes de la LHJMQ.

«Une fois que ce comité aura consulté toutes les parties concernées, [...] nous prendrons acte de ses recommandations et nous légiférerons au besoin afin de mieux protéger les droits des athlètes qui fréquentent à la fois l’école et une équipe sportive», a précisé M. Nadeau-Dubois.

Actuellement, les joueurs de la LHJMQ reçoivent entre 60 $ et 150 $ par semaine, mais ils sont normalement logés, nourris, équipés, en plus d’être admissibles à certaines bourses.

Lors de la réforme de la Loi sur les normes du travail, en mai dernier, QS avait tenté de convaincre le gouvernement Couillard de mieux encadrer les conditions de travail des athlètes étudiants, mais sans succès.