Crédit : AFP

LNH

Coup au visage coûteux pour un ex du Canadien

Publié | Mis à jour

Un ancien joueur du Canadien devra payer 3000 $ à un ex-participant de l’émission Occupation Double qu’il a «éliminé» d’un match de hockey en lui assénant un double-échec au visage.

Stefan Matteau, qui fait maintenant partie de l’organisation des Golden Knights de Vegas, a récemment été condamné à verser ce dédommagement à Mathieu Milsé par la Cour du Québec, division des petites créances.

La victime, qui a joué dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec avant de devenir le «Mathieu M.» d’Occupation Double en 2013, a convaincu la juge Annie Breault que le défendeur l’a blessé d’un «geste volontaire» en utilisant «son bâton comme une arme».

Le menton en sang

L’incident s’était produit lors d’un match dans une «ligue de garage» à Boisbriand, le 2 août 2016, six mois après que le Canadien eut acquis l’attaquant de 24 ans des Devils du New Jersey.

Au procès, des témoins ont relaté que Matteau a d’abord écopé d’une pénalité pour avoir fait tomber Milsé d’un coup de bâton au mollet afin de l’empêcher de s’emparer de la rondelle.

Qualifié de joueur «intense» et «agaçant», Milsé avait adressé des reproches à Matteau en l’injuriant. Ce dernier a réagi en s’approchant de son adversaire et en lui appliquant un cross check au menton, a noté l’arbitre qui avait expulsé le fautif.

Maintenant professeur d’éducation physique, Milsé a quitté la glace avec une coupure sanguinolente de 3,5 cm qui a nécessité neuf points de suture à l’hôpital. Il a dit qu’à l’école, ses élèves le questionnent parfois sur l’origine de sa cicatrice.

«Pas un accident»

Matteau a plaidé en cour qu’il cherchait seulement à «se protéger». Il a ajouté que son coup avait été «involontaire» et qu’il n’avait «jamais» eu l’intention de blesser le demandeur. En vain.

«La blessure subie par Milsé n’est pas un simple accident sportif inhérent à la pratique du hockey, a tranché la juge. Une patinoire n’est pas une zone de non-droit.»

Chez le dentiste du CH

Ce coup de bâton aurait pu coûter plus cher au hockeyeur natif de Chicago, puisque Milsé réclamait 10 000 $. Mais la juge a considéré que Matteau a aidé sa cause en prenant «les choses en main immédiatement» après la blessure pour aider la victime à en «minimiser les inconvénients».

Contrit, Matteau avait «fait jouer ses contacts» pour permettre à Milsé de voir un médecin rapidement, d’obtenir les traitements requis et une prescription d’antibiotiques. Le lendemain, l’ex-numéro 21 du Tricolore avait lui-même organisé une consultation «avec le dentiste de l’équipe des Canadiens pour rassurer Milsé».

Stefan Matteau gagnera 650 000 $ s’il se taille un poste à Vegas avec la nouvelle équipe de Max Pacioretty, en 2018-2019, et 110 000 $ s’il est relégué dans la Ligue américaine.