Football universitaire RSEQ

Une partie de plaisir pour les Carabins

Publié | Mis à jour

Dans un match à sens unique, les Carabins de l’Université de Montréal n’ont fait qu’une bouchée du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke, l’emportant par la marque de 43-11 dans un match disputé samedi en Estrie.

Les Carabins ont affiché leurs couleurs dès le départ en marquant un touché sur leur première série offensive. Le rouleau compresseur a fait son œuvre alors que les Bleus se sont inscrits au pointage lors de six séries offensives sur sept en première demie.

Les Carabins ont complété la première demie avec des gains de 390 verges et n’ont accordé que 53 verges et trois premiers essais au Vert & Or.

«Depuis que je suis à Montréal, on n’a jamais eu ce genre de résultat à Sherbrooke, a mentionné l’entraîneur-chef Danny Maciocia très heureux de la prestation de sa troupe. Dimitri [Morand] a bien distribué le ballon, nous avons eu de bonnes courses et la ligne offensive a fait un excellent travail. On avait identifié certains "matchups" qui nous étaient favorables.»

«On voulait établir un rythme en partant avec des séries de six, sept ou huit jeux, de poursuivre Maciocia. On ne planifie pas des courses de 70 verges. On voulait que Dimitri gagne en confiance et il a décisif dans ses décisions.»

La défensive du Vert & Or n’a jamais été en mesure de freiner l’adversaire en première demie. «Notre défensive avait très bien fait depuis le début de la saison, mais elle n’a pas été à la hauteur de nos standards, [samedi], a souligné l’entraîneur-chef Mathieu Lecompte dont la troupe subissait un septième revers consécutif à la maison. Ce fut difficile en première demie et on s’est fait frapper, mais on a gagné la deuxième demie. Je suis vraiment fier de la façon dont les gars ont joué en deuxième demie.»

«On doit profiter de nos opportunités, d’ajouter Lecompte. On a échappé une passe dans la zone des buts. Après le coup vicieux du joueur des Carabins, on s’est retrouvé en bonne position pour marquer un touché, mais on a dû se contenter d’un placement en écopant d’une pénalité pour procédure illégale qui était inacceptable.»

Pour un plaqué à la tête de William Flamand, le demi défensif Hugo Hurtubise a écopé d’une pénalité de 25 verges. Est-ce que le Vert & Or va envoyer le film de l’incident au commissaire du RSEQ?

«On va probablement le faire, mais je pense que ça ne sera pas nécessaire puisqu’un comité de sécurité a été créé quand des punitions de "targeting" sont décernées, a souligné Lecompte. On va revoir le film et nous allons réagir dans le délai de 72 heures si on juge que le coup était intentionnel.»

Régis Cibasu a connu un fort match avec huit réceptions pour 163 verges et un majeur. «Ça fait du bien de contribuer au succès de l’équipe, mais je suis prêt à assumer tous les rôles que l’on me confie pour le bien du club, a-t-il mentionné. Le premier touché a fait du bien. Ça faisait un bout qu’on n’avait pas débloqué.»

Une première demie difficile pour Xavier Owens

À son retour au jeu après avoir subi une commotion cérébrale lors du premier match de la saison, Xavier Owens a connu une première demie difficile à l’image du reste de l’équipe.

«J’étais nerveux et rouillé en début de match, a raconté le pivot du Vert & Or qui a complété 14 de ses 21 passes pour 89 verges. J’ai raté des lectures et je n’ai pas été assez téméraire à certaines occasions. Pour mon retour au jeu, le plan était de me remettre dans le bain en tentant de courtes passes pour débuter.»

«J’ai reçu quelques bons plaqués et j’ai tenu le coup, d’ajouter Owens. Je n’avais pas de craintes. Je lève mon chapeau à l’organisation qui ne m’a jamais mis de pression pour revenir au jeu plus rapidement. Tout le monde a été compréhensif et a respecté le protocole de retour à la lettre.»

Dimitri Morand, lui, a fait mouche 19 fois en 26 occasions pour 283 verges et inscrit un majeur. «Je suis vraiment fier des joueurs de ligne offensive, a souligné le quart-arrière des Bleus. Nous avons établi le jeu au sol et nos receveurs ont été ouverts tout le match. Ça fait du bien de débloquer.»

Après des gains de 97 verges en première demie, Asnnel Robo a complété le match avec 104 verges, n’ayant porté le ballon qu’une fois dans les 30 dernières minutes. Il a inscrit un touché sur une course de 71 verges au premier quart. «J’ai l’habitude de réussir de longues courses et je voulais remercier la ligne offensive en me rendant jusqu’au bout et non pas me faire plaquer à la ligne de 5, a raconté le demi offensif français. La ligne a fait un gros travail et nous avons démontré notre puissance offensive.»

Louis-Mathieu Normandin a souligné son retour au jeu en inscrivant son 12e touché par la passe en carrière pour signer un record d’équipe qui était détenu par Mikhaïl Davidson. «J’ai couru à 100 pour cent et c’est de bonne augure, a indiqué le demi inséré de quatrième année qui a capté quatre passes pour 45 verges. Régis [Cibasu] a connu un fort match et Dimitri [Morand] a été précis dans ses passes. Il a gagné en confiance et c’est ce qui est le plus important. Quant à mon record, c’est cool et tu le prends quand ça passe, mais je ne le savais pas.»