Crédit : ANDRÉANNE LEMIRE/AGENCE QMI

LHJMQ

Sam Dunn motivé à se prouver

Publié | Mis à jour

Sam Dunn est revenu du camp des Blue Jackets de Columbus avec de nouveaux outils dans son coffre, mais sans son objectif principal, soit celui de décrocher un contrat professionnel. N’empêche, le défenseur de 20 ans des Remparts de Québec revient avec la motivation de connaître une dernière saison junior qui lui permettra de réaliser cet objectif.

Et il n’est pas à écarter que ce soit avec les Blue Jackets. Des huit défenseurs invités au tournoi des recrues à Traverse City, sept — dont Dunn — étaient des agents libres. Le seul défenseur repêché par l’équipe présent était Ryan Collins, un choix de deuxième ronde en 2014.

En regardant la banque d’espoirs des Jackets, on constate effectivement que la défense n’est pas la position où ils possèdent le plus de profondeur. Le géant suédois Gabriel Carlsson, le Russe Vladislav Gavrikov et l’Américain Andrew Peeke sont les trois meilleurs espoirs de l’organisation à la ligne bleue. Par la suite, c’est plus mince. Il y a donc de la place dans le système pour des défenseurs à Columbus.

«C’est sûr que c’est une chose à laquelle je pensais. Le fait qu’ils aient invité plusieurs agents libres veut dire qu’ils sont à la recherche de joueurs. Ça me donne de la motivation de bien jouer cette année», a mentionné le défenseur ontarien au terme de l’entraînement des Remparts, vendredi matin.

Dunn devrait commencer la saison en compagnie de son partenaire de l’an dernier, Benjamin Gagné. Ce duo devrait d’ailleurs être utilisé face aux meilleurs trios adverses, a souvent mentionné Patrick Roy durant le camp d’entraînement.

«Je connais bien Benn puisque j’ai joué avec lui l’an dernier. Je connais ses tendances et je sais où il se trouve sur la patinoire. Par contre, je suis aussi conscient que les paires de défenseurs peuvent changer à tout moment», a-t-il mentionné.

Dernier match préparatoire

Dunn, Gagné et le reste des Remparts de Québec entameront la saison régulière, le samedi 22 septembre prochain.

«J’ai aimé ce que j’ai vu. Maintenant, on va voir comment on va transporter ça dans les matchs. C’est là qu’on et rendus», a indiqué Patrick Roy.