Crédit : JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Football universitaire RSEQ

Arnaud Gendron-Dumouchel de retour avec les Carabins

Publié | Mis à jour

Arnaud Gendron-Dumouchel est de retour dans l’entourage des Carabins seulement quelques jours après son affreuse blessure.

«Arnaud est de retour depuis mardi, a mentionné l’entraîneur-chef Danny Maciocia. Il se porte très bien mentalement et il doit subir d’autres tests pour connaître avec exactitude la nature de sa blessure. Il a subi une dislocation sévère de la cheville et des ligaments ont été touchés. D’ici quelques jours, on connaîtra son statut pour les prochains mois et la saison prochaine. Sa blessure aurait pu être beaucoup plus sévère.»

Quand le bloqueur à droite de 6 pi 9 po et 318 livres s’est blessé, samedi dernier, face au Rouge et Or de l’Université Laval, ses coéquipiers de la ligne offensive étaient sous le choc. Le centre Jean-Maxime Desrosiers se prenait la tête à deux mains. «On est parti de notre bord parce qu’on ne voulait pas voir la jambe d’Arnaud, a raconté le garde Pier-Olivier Lestage. Les joueurs du Rouge et Or ont fait la même chose. C’est vraiment triste de voir un coéquipier qui travaille tellement fort subir une telle blessure. On a terminé le match en jouant pour notre coéquipier qui venait de tomber. On avait une raison de plus de jouer.»

Garde à gauche partant depuis deux ans, Lestage a pris la relève de Gendron-Dumouchel comme bloqueur. «Il y a eu des ajustements et je n’étais pas dans mes pantoufles, a-t-il imagé, mais je savais ce que je faisais. J’ai joué comme bloqueur à mes deux dernières saisons à Saint-Jean-sur-le-Richelieu et j’ai continué de m’entraîner à l’occasion comme bloqueur avec les Carabins. La transition s’est bien passée. J’aime les deux positions, mais je me sens un peu plus à l’aise dans l’espace comme bloqueur.»

«On ne prend pas Sherbrooke à la légère même s’ils ont une fiche de 0-3, d’ajouter Lestage. C’est quasiment un «must win» pour eux. Quant à notre offensive, c’est une question de temps avant qu’on explose. Je suis très confiant.»

Gabriel Polan espère lui aussi une meilleure production offensive. «Même si les statistiques ne le disent pas, notre offensive s’améliore et ça va de mieux en mieux, a souligné le porteur de ballon du Vert & Or. On doit être moins prévisible. C’est le temps de remercier la défensive qui nous garde dans le match en marquant des points.»