LNH

«Nous avons eu le meilleur retour possible» -Pierre Dorion

Publié | Mis à jour

Alors que plusieurs partisans manifestent leur insatisfaction sur les réseaux sociaux, l’organisation des Sénateurs d’Ottawa ne voit toutefois pas la transaction envoyant Erik Karlsson aux Sharks de San José du même œil.

Le directeur général de la formation ontarienne, Pierre Dorion, a affirmé devant les médias, jeudi, qu’il s’agissait du plus gros échange de l’organisation dans leur processus de reconstruction.

«Nous avons pris la meilleure décision possible, a expliqué Dorion. Nous avons eu un excellent retour en échange de Karlsson.»

En se départissant de son capitaine, la formation ontarienne met la main sur le joueur de centre Chris Tierney, le défenseur Dylan DeMelo, les espoirs Rudolfs Balcers et Josh Norris en plus d’un choix de premier tour au repêchage de 2019 ou de 2020, un choix de deuxième tour en 2019 et deux choix conditionnels.

«C’est le meilleur retour qui était sur la table, a assuré le directeur général des Sénateurs. Les choix au repêchage font partie d’une bonne cuvée, nous avons quatre joueurs, dont deux excellents espoirs.»

Ce dernier a ajouté que les Sénateurs sont sur la bonne voie pour avoir «une reconstruction remplie de succès».

«Jamais les Sénateurs n’auront eu un bassin d’espoirs prometteurs aussi nombreux, a-t-il expliqué. Nous avons pu le constater à Laval, lors du tournoi des recrues, où nos joueurs ont offert d’excellentes performances.»

Questionné sur la durée du processus de reconstruction, Pierre Dorion n’a pas voulu s’avancer et se fixer une date pour remettre l’équipe sur le droit chemin.

«Il faut laisser le tout y aller d’une manière naturelle et ne surtout pas brusquer les choses. Nous allons avoir de très bons joueurs dans le grand club, mais je ne préfère pas dire combien de temps ça va prendre.»

Des vétérans toujours dans les plans

Malgré l’annonce d’une reconstruction, Dorion a affirmé que les vétérans Mark Stone et Matt Duchene ne quitteront pas la capitale canadienne de sitôt, eux qui aideront grandement les jeunes joueurs à progresser.

Le directeur général des Sénateurs a par la suite vanté les qualités des deux espoirs acquis dans la transaction, soit les attaquants Josh Norris et Rudolfs Balcers.

«Norris est un joueur qui est capable de jouer dans les trois zones de la patinoire, il a un bon lancer et est très agressif. Il peut jouer sur l’avantage numérique comme sur le désavantage numérique. C’est un joueur qui fera partie assurément de notre futur à Ottawa, a-t-il lancé avec confiance. Balcers a un excellent lancer et on pourra bientôt compter sur ses habiletés offensives.»

Karlsson entre de bonnes mains

Pour Pierre Dorion, il était primordial d’envoyer Erik Karlsson à une excellente formation, qui compte désormais sur l’une des meilleures brigades défensives du circuit Bettman.

«Erik n’a jamais demandé à être échangé, mais il était conscient des plans de l’équipe à vouloir faire une reconstruction», a-t-il admis.

Erik Karlsson enfin échangé - TVA Sports