Pittsburgh Penguins v Ottawa Senators - Game Six

Crédit : AFP

LNH

Moments marquants pour Erik Karlsson à Ottawa

Publié | Mis à jour

Le mariage entre Erik Karlsson et les Sénateurs d’Ottawa a officiellement pris fin, jeudi, quand la formation de la capitale canadienne a envoyé son défenseur étoile aux Sharks de San Jose en retour d’une kyrielle d’éléments.

En neuf saisons, Karlsson a définitivement marqué l’organisation des Sénateurs. Voici un récapitulatif des moments que le défenseur étoile a vécus avec Ottawa.

Les débuts

Au repêchage de 2008 de la Ligue nationale de hockey (LNH), les Sénateurs voulaient absolument mettre la main sur Karlsson. Ils ont donc échangé le 18e choix au total ainsi que leur sélection de troisième tour, aux Predators de Nashville, en retour du 15e choix. C’est le capitaine de l’époque Daniel Alfredsson qui a annoncé le nom de son compatriote suédois alors que l’encan de la LNH se déroulait au domicile des Sénateurs.

Le jeune défenseur a ensuite attendu une autre campagne avant de faire le saut en Amérique du Nord. Après un bon camp d’entraînement en 2009-2010, Karlsson a connu des difficultés à ses neuf premières parties dans le circuit Bettman, ce qui a lui a valu un séjour dans la Ligue américaine de hockey avec les Senators de Bringhamton. Un mois plus tard, les Sénateurs ramenaient leur meilleur espoir avec le grand club et il n’a plus jamais fait la navette depuis. Il a complété sa première saison avec 26 points, dont cinq filets, en 60 rencontres.

Un défenseur élite

Au cours des saisons suivantes, Karlsson a démontré qu’il faisait partie de l’élite des défenseurs de la LNH. À ce jour, il a inscrit 126 buts et 392 mentions d’aide pour 518 points en 627 matchs. L’athlète de 28 ans a été reconnu à plusieurs reprises par le monde du hockey. Il a été invité à cinq reprises au match des étoiles, été nommé quatre fois sur la première équipe d’étoiles de la LNH et a reçu quatre nominations pour le trophée Norris, remis au meilleur défenseur du circuit Bettman. Karlsson a mis la main sur le précieux trophée à deux reprises, soit en 2011-2012 et en 2014-2015.

Karlsson le capitaine

En plus d’avoir été le meilleur élément des Sénateurs pendant de nombreuses années, Karlsson a agi à titre de capitaine des «Sens» pendant quatre ans. Il avait obtenu cet honneur en octobre 2014, après que l’équipe ontarienne ait échangé Jason Spezza aux Stars de Dallas. Le Suédois devenait le neuvième capitaine de l’histoire moderne des Sénateurs.

Une saison en or

La saison 2015-2016 de Karlsson restera longtemps dans les mémoires des partisans des Sénateurs. Le défenseur a réussi 16 buts et 66 mentions d’aide pour 82 points en 82 parties. Il devenait ainsi le plus prolifique défenseur de l’histoire de la formation d’Ottawa. Il avait terminé la campagne au quatrième rang des pointeurs de la LNH et au premier rang pour les mentions d’aide. Il s’agissait de la première fois depuis Bobby Orr en 1974-1975 qu’un défenseur menait la LNH pour les mentions d’aide. Avec cette saison record, Karlsson devenait également le défenseur suédois à obtenir le plus de points en une seule saison, devant un certain Nicklas Lidstrom.

Les séries

Sur ses neuf années avec les Sénateurs, Karlsson a participé aux séries éliminatoires à cinq reprises. Il a inscrit un total de 37 points en 48 parties, mais ce qui a définitivement retenu l’attention est sa magnifique performance de 18 points en 19 matchs en 2016-2017, alors qu’Ottawa est passé à un match de la finale de la Coupe Stanley. Les Séanateurs avaient alors perdu contre les Penguins de Pittsburgh.

Les blessures

Le défenseur vedette détient le record de longévité de l’organisation des Sénateurs avec 324 parties consécutives. Jusqu’à maintenant dans sa carrière, Karlsson a toutefois subi deux blessures graves. Le 13 février 2013, Matt Cooke, des Penguins, lui a lacéré le tendon d’Achille, ce qui l’a tenu à l’écart des patinoires pour une période de 10 semaines. Quatre ans plus tard, Karlsson s’est déchiré un tendon du genou pendant l’incroyable printemps 2016-2017 des Sénateurs. Une blessure qui ne l’a pas empêché de jouer en séries, mais qui lui a fait rater le début de la saison suivante en raison d’une opération.

La controverse

La fin de l’association entre les Sénateurs et Karlsson n’aura pas été de tout repos. En plus des nombreuses rumeurs entourant son désir de ne pas revenir avec l’organisation à la fin de son contrat et les rumeurs de transactions, la dernière année aura été marquée par une controverse impliquant son épouse et la petite amie de son coéquipier Mike Hoffman. En juin, Melinda Karlsson a d’ailleurs demandé à la Cour de l’Ontario une ordonnance de protection contre la fiancée de Hoffman, alléguant que celle-ci l’aurait harcelée et intimidée sur le web à de nombreuses reprises. Le clan Hoffman a vigoureusement nié les accusations et le joueur a été échangé par sous d’autres cieux.

Erik Karlsson enfin échangé - TVA Sports