Impact

L'Impact devra être à son meilleur face aux Red Bulls

Publié | Mis à jour

Face à un match chargé d’importance, l’Impact n’a pas été de taille samedi dernier à Toronto. Il va devoir être nettement meilleur lors de la visite des Red Bulls de New York au Stade Saputo, samedi soir.

Cette rencontre sera présentée sur les ondes de TVA Sports dès 19h30. L'avant-match est en cours.

«Il n’y aura pas de demi-mesures. Si on veut obtenir un résultat contre eux, il faut qu’on soit à notre meilleur niveau, a martelé Rémi Garde. On se souvient aussi du match aller. On a eu des opportunités, et pour se les créer, il faut jouer un jeu qu’on n’a pas assez vu ces derniers matchs.»

 

«Que ce soit offensivement ou défensivement, on a baissé d’un ton dans l’intensité qu’on est capable de mettre.»

Il faut dire que l’Impact piétine depuis six matchs, n’ayant pu faire mieux qu’un dossier de 1-2-3 au cours de cette période. Les Red Bulls, eux, fonctionnent à plein régime et se sont hissés au sommet du classement général de la Major League Soccer avec seulement une défaite à leurs dix derniers matchs (7-1-2).

«On revient d’une défaite qui nous a fait assez mal mentalement, mais ce sont les conditions parfaites pour relancer et affronter les derniers matchs en force.»

«C’est le moment parfait pour démontrer ce qu’on sait faire et où on veut aller d’ici la fin de la saison», a lancé Samuel Piette vendredi matin.

Match mou

On sent que les joueurs ont encore sur le cœur la défaite de 3 à 1 face au Toronto FC il y a une semaine.

«La semaine passée, ce n’est pas une grosse performance de Toronto qui nous a dominés, c’est vraiment notre faute, assure Piette. On sait ce qu’il ne faut pas faire.»

«Il ne faut pas entrer dans le match mou, il ne faut pas être spectateurs, mais bien appliquer le plan de match. On a dévié de ça samedi dernier et ça nous a fait mal.»

Bref, il faut revenir aux principes de base évoqués plus tôt par Rémi Garde.

Relance

Plus tôt cette semaine, on écrivait que ce revers pourrait être un tournant pour la fin de saison de l’Impact, et ça pourrait bien être juste puisqu’il semble avoir provoqué une bonne remise en question.

«On a eu une rencontre entre nous, on a mis les choses au clair, a précisé Piette. Il faut vraiment écouter les consignes. On a retrouvé notre identité entre nous, en se parlant.»

«La défaite contre Toronto nous a permis de réaliser beaucoup de choses, a ajouté Piette. On s’est assurés de savoir si tout le monde était sur la même page et avait le même objectif.»

On devrait donc avoir plusieurs confirmations assez rapidement, puisque les Red Bulls ne sont pas du genre à attendre que l’adversaire lance les hostilités.

Pression

«C’est une équipe qui presse beaucoup, c’est dur sur le mental en entrant dans le match, tu es sur les talons et nerveux, confirme Piette. C’est lourd d’avoir toujours l’équipe sur toi, alors le plan va être de briser la première pression au sol ou par voie aérienne.»

Mais qui dit pression élevée dit aussi espace pour opérer derrière les défenseurs et sur la contre-attaque. N’empêche que Rémi Garde voit bien des choses qu’il aime quand il voit les Taureaux à l’œuvre.

«Ils ne vont pas forcément chercher très haut tout le temps, mais dans leur bloc, ils sont toujours en train d’avancer.»

«C’est quelque chose que j’aimerais retrouver dans mon équipe, car on a été capables de le faire.»

Autre facteur à ne pas négliger, le jeu et surtout la vitesse de Bradley Wright-Phillips, qui aime bien se faufiler entre les défenseurs avec des courses incisives. Il est d’ailleurs second marqueur dans la MLS avec 16 buts.

Blessé à un genou à l’entraînement, Rudy Camacho a pu courir, mais sa présence n’est pas assurée. Jukka Raitala semble être le seul substitut envisageable.