Crédit : JOEL LEMAY/AGENCE QMI

LNH

LNH: 10 Québécois qui brilleront cette saison

Publié | Mis à jour

Un sentiment de fierté nous envahit lorsqu'ils parviennent à réaliser un exploit défensif, à faire un arrêt remarquable ou à effectuer une feinte à se jeter par terre.

Les gens d’ici les chouchoutent, car ils représentent fièrement la province sur la scène internationale et prouvent à tout le monde que les Québécois amènent un petit quelque chose de spécial lorsqu’ils sont en possession de la rondelle.

Ayant contribué aux succès de leur équipe respective lors du dernier calendrier régulier, voici 10 Québécois qui connaitront une année haute en couleur dans la LNH.

1. Jonathan Marchessault | AG | Golden Knights de Vegas

L’attaquant des Golden Knights a été tout simplement fumant lors de sa première saison avec la formation du Nevada. L’ailier gauche, fraîchement arrivé des Panthers de la Floride par le biais du repêchage d’expansion, est une valeur sûre pour tous les poolers cherchant un joueur en mesure de produire en moyenne un point par match.

Le Québécois de 27 ans saura sans doute poursuivre sur les exploits de la dernière saison et pourra aider les Knights à se tailler une place en séries pour une deuxième année consécutive.

Ce qui est certain, c’est qu’il sait se lever au bon moment du match pour guider les siens vers la victoire. Marchessault aura toutefois fort à faire s’il veut battre la marque de 75 points cumulés lors du calendrier régulier en 2017-2018, lui qui a d’ailleurs récolté 21 points en 20 matchs éliminatoires.

2. Anthony Mantha | AD | Red Wings de Detroit

Avec le possible départ du capitaine des Red Wings Henrik Zetterberg, le Québécois Anthony Mantha pourrait occuper un plus grand rôle dans le vestiaire de l’équipe ainsi que sur la glace.

Meilleur buteur de l’équipe en 2017-2018 chez les Wings avec 24 filets, il serait fort surprenant de voir un de ses coéquipiers faire mieux que lui cette année à ce chapitre, surtout qu’il a affirmé qu’il visait le plateau des 30 buts! Quoique les attaquants Dylan Larkin et Gustav Nyquist pourraient connaitre une ascension fulgurante cette année.

3. Jonathan Huberdeau | AG | Panthers de la Floride

L’ailier des Panthers de la Froride vient de connaitre la saison la plus productive de sa carrière et devrait déjà battre cette marque cette saison. Chose certaine, le Québécois de 25 ans sera encore bien entouré sur le premier trio de l’équipe avec le joueur de centre Vincent Trocheck et l’ailier droit Evgeny Dadonov, qui ont fait trembler les défensives adverses l’année dernière.

Et qui sait? Peut-être que les exploits du Québécois permettront aux Panthers de se tailler une place en séries pour une première fois depuis 2015.

4. Patrice Bergeron | C | Bruins de Boston

Patrice Bergeron est comme le bon vin. Le centre des Bruins de Boston continue d’être dominant dans une équipe qui continue de s’améliorer d’année en année. Le vétéran de 33 ans pourra toujours compter sur la petite peste de la troupe de Bruce Cassidy Brad Marchand et sur le lancer foudroyant du jeune Tchèque David Pastrnak pour gonfler ses statistiques personnelles.

Le Québécois pourra distribuer le disque à sa guise et continuera à noircir la feuille de pointage aussi souvent que l’année précédente. Avec 63 points, dont 30 buts, en 64 matchs, qui sait ce que pourra faire Bergeron cette année s’il participe à tous les affrontements des siens... En espérant qu’il ne se blesse pas, bien entendu.

5. Marc-André Fleury | G | Golden Knights de Vegas

Le gardien de but vient de signer une prolongation de contrat de trois ans avec les Golden Knights, et ce n’est pas pour rien!

Le cerbère a terminé la campagne avec le meilleur taux d’efficacité de sa carrière (,927) et a réalisé tout au long de l’année des arrêts miraculeux pour mener cette équipe Cendrillon à la finale de la Coupe Stanley.

Le tout premier choix du repêchage de 2003 a tous les atouts nécessaires pour multiplier les miracles cette année, malgré le fait qu’il soufflera ses 34 bougies en novembre.

6. Pierre-Luc Dubois | C | Blue Jackets de Colombus

Après avoir disputé sa première saison complète dans le circuit Bettman, le choix de premier tour en 2016 des Blue Jackets est prêt à avoir davantage de responsabilités au sein de la troupe de John Tortorella. Dubois a tiré son épingle du jeu lors de la dernière saison en terminant au troisième rang des pointeurs de la formation.

L’attaquant n’a pas raté une seule rencontre de son équipe et risque de voir sa production offensive grimper en flèche s’il endosse le rôle de centre numéro un tout au long de l’année au détriment du Suédois Alexander Wennberg.

7. Kristopher Letang | D | Penguins de Pittsburgh

C’est connu, l’arrière peut contribuer énormément à l’attaque des Penguins... Lorsqu’il n’est pas sur la touche. Letang n’a pas été épargné par les commotions cérébrales au cours de sa carrière, mais cela ne l’a pas empêché de conserver la même production offensive, lui qui a cumulé 51 points en 79 rencontres en 2017-2018.

Il a cependant affiché le pire rendement de sa carrière cette saison au chapitre du différentiel, lui qui a terminé à -9. Il s’agit de la première saison de Letang depuis 2013-2014 où il a terminé avec un différentiel négatif, mais il pourra certainement rebondir dès le début de la campagne.

8. Jonathan Drouin | C | Canadiens de Montréal

Et oui! Un joueur des Canadiens de Montréal se trouve parmi cette liste! Qu’il soit utilisé au centre ou à l’aile, Drouin réussira aisément à battre sa marque de 13 buts de sa première campagne avec le Tricolore.

Sans vouloir trop se mouiller, l’ancien attaquant du Lightning de Tampa Bay pourrait connaitre la meilleure saison de sa carrière. Chose certaine, ce n’est pas le talent qui manque chez le natif d’Huberdeau, qui aura tout le temps de glace nécessaire pour prouver qu’il peut aider son équipe à faire taire de nombreux détracteurs et à arracher de précieuses victoires.

9. David Perron | AG | Blues de Saint-Louis

Perron quitte les Golden Knights à la suite d’une saison qui aura dépassé les attentes et effectuera, pour la deuxième fois de sa carrière, un retour dans l’uniforme des Blues de Saint-Louis.

Avec 66 points récoltés en 70 matchs avec les Knights, Perron ne risque pas d’amasser autant de points avec sa «nouvelle» équipe, lui qui occupera le poste de deuxième ailier gauche, alors que le joueur vedette Vladimir Tarasenko occupera les mêmes fonctions, mais sur la première unité.

10. Yanni Gourde | C | Lightning de Tampa Bay

Il est extrêmement travaillant et n’a peur de rien. Gourde est le joueur de centre de troisième trio que chaque entraîneur-chef du circuit Bettman rêve d’avoir. Avec 64 points en 82 matchs, il est difficile d’imaginer comment il pourrait faire mieux cette année.

Efficace dans les deux sens de la patinoire, Gourde se donne corps et âme sur la patinoire et remplit avec brio toutes les missions que l’entraîneur des Bolts Jon Cooper lui donne.

Jamais repêché par un club de la LNH, Gourde a établi un record de concession en devenant la recrue ayant amassé le plus de buts et de points de l’histoire du Lightning.

Mentions honorables : Anthony Beauvilier (Islanders), Marc-Édouard Vlasic  (Sharks), Samuel Girard (Avalanche), Derick Brassard (Penguins) et Jean-Gabriel Pageau (Sénateurs) seront aussi à surveiller au cours de la prochaine saison.