Bertrand Godin

Photo : Bertrand Godin Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Course Automobile

Une victoire émotive pour Bertrand Godin

Publié | Mis à jour

La troisième fois a été la bonne en fin de semaine pour le vétéran Bertrand Godin qui, à 50 ans, remporte enfin sa toute première victoire dans les rues de Trois-Rivières.

Contraint à l’abandon la veille et limité à une quatrième place samedi en matinée, le pilote s’est repris en profitant de sa présence en première ligne quand le départ a été donné.

Le pilote de Saint-Hyacinthe a orchestré un podium tout québécois en F1600 après que Guillaume Archambault et Didier Schraenen l’eurent suivi à l’arrivée.

Godin a renoué cette année avec la compétition de monoplaces au Grand Prix du Canada après une longue absence, signant au passage une prometteuse quatrième position lors de la première des deux épreuves à Montréal.

«On s’était fixé des objectifs en arrivant en Mauricie, a déclaré le vainqueur. C’est certain qu’il y a un côté émotif, car une victoire ici manquait à mon tableau. Là, je peux enfin dire que j’ai gagné, comme j’ai aussi gagné au circuit du Mans en Formule Ford, à Magny-Cours, et à Montréal en Formule Atlantique.»

Godin en était à sa neuvième participation au GP de Trois-Rivières et avait obtenu son meilleur résultat (2e) dans la série de stock-car FASCAR en 2004.

De retour l’an prochain?

Godin ne cache pas qu’il n’a jamais perdu le goût de courir.

«En fait, la tentation est toujours en moi et le sera pour toujours, répond-il. Si on me redonne la chance de revenir l’an prochain, je ne refuserai jamais.»

Vainqueur des deux premières épreuves du week-end en F1600, Schraenen a dû s’avouer vaincu, lui qui s’était élancé de la quatrième place.

«Il n’y a rien de gênant, a dit le pilote et animateur, de me faire devancer par un très bon pilote, comme c’est aussi très valorisant de l’avoir battu à deux reprises.»