SPO-HKO-HKN-VEGAS-GOLDEN-KNIGHTS-HOST-"STICK-SALUTE-TO-VEGAS-AND

Crédit : AFP

LNH

Une nouvelle étape pour Jonathan Marchessault

Publié | Mis à jour

À l’aube de sa deuxième saison avec les Golden Knights de Vegas, Jonathan Marchessault se réjouit d’avoir prolongé son association avec l’organisation qui a atteint la finale de la coupe Stanley.

Au début de la présente année, le Québécois a paraphé une entente à long terme de six ans et 30 millions $ avec Vegas, ce qui lui permet enfin d’avoir une certaine stabilité.

«Je commence une belle étape de ma carrière après avoir fait la navette entre plusieurs villes de la Ligue américaine et de la Ligue nationale depuis le début de ma carrière», a expliqué Marchessault au site internet de la Ligue nationale de hockey, alors qu’il était au Pro-Am Gagné-Bergeron, jeudi.

L’attaquant de 27 ans ne se prend cependant la tête avec les responsabilités qu’amène une telle entente.

«Ce n'est pas une nouvelle source de stress pour moi. Ce n'est pas comme si j'avais signé un contrat de 8 millions $ par année, a-t-il affirmé. Je n'aurai pas la pression de transporter l'équipe sur mes épaules. Je veux toujours être un joueur de premier trio, peu importe mon salaire.»

Marchessault est aussi bien heureux de la prolongation de contrat qu’a obtenu son bon ami Marc-André Fleury, qui poursuivra son association avec les Golden Knights jusqu’à la saison 2021-2022.

Ce dernier, également présent au Pro-Am, a commenté les récents mouvements de personnel dans sa formation.

«[James] Neal et [David] Perron étaient deux gros morceaux de l'équipe, tant sur la patinoire qu'à l'extérieur. C'est "plate", c'étaient deux bons amis, a exprimé le gardien. L'arrivée de Stastny va boucher un trou et des jeunes auront la chance de faire leur place.»

Lors du mois de juillet, Neal a signé un contrat avec les Flames de Calgary et Perron est retourné avec les Blues de St. Louis. Quant à Stastny, il arrive après un beau parcours en séries éliminatoires avec les Jets de Winnipeg.

Fleury est persuadé que son équipe connaîtra une deuxième bonne saison.

«Nous avons une bonne base. Nous sommes une bonne "gang" de gars et notre groupe d'entraîneurs fait de l'excellent travail. Ce n'est pas comme si nous recommencions à zéro. Nous sommes en bonne position.»

Une opinion que partage aussi Marchessault

«Nous avons mis la barre haute. Nous sommes au courant de ça», a-t-il dit. Nous sommes au courant que ce sera difficile de connaître une deuxième saison semblable à la première. Nous avons toutefois les effectifs pour le faire, tout est en place. Nous pouvons aborder la saison avec confiance.»