Crédit : AFP

Soccer

Cristiano Ronaldo entame son défi à la Juve avec un match amical

AFP

Publié | Mis à jour

Le joueur vedette Cristiano Ronaldo ferait ses débuts à la Juventus dimanche lors d'un match amical traditionnel en petit comité dans le fief des Agnelli au pied des Alpes, une semaine avant la reprise du championnat italien.

L'attaquant portugais, qui s'est engagé il y a un mois à Turin dans un accord de 100 millions d'euros, est attendu au match organisé comme chaque année entre l'équipe première et une équipe «B» à Villar Perosa, à 40 km à l'ouest de la capitale piémontaise.

Ce bourg de 4000 habitants abrite la grande propriété des Agnelli, la famille qui règne sur le club pratiquement sans interruption depuis 1923 et qui a instauré la tradition de ce match amical de pré-saison.

Loin des structures imposantes du Camp Nou, d'Old Trafford et du Bernabeu, le quintuple Ballon d'Or fera ses débuts en noir et blanc sur le terrain de la commune.

Le tout petit stade devrait voir converger plus de spectateurs que Villar Perosa ne compte d'habitants: les 5000 billets disponibles sont tous vendus depuis longtemps et d'autres supporters pourraient venir aussi tenter d'apercevoir leur nouvelle idole.

Compte tenu de l'enthousiasme qui a marqué l'arrivée de Cristiano Ronaldo à Turin, la rumeur a couru d'un déplacement du match à l'Allianz Stadium, mais le club a choisi de s'en tenir à son cadre bucolique habituel.

Ce qui pourrait conduire la superstar portugaise à une proximité inédite avec ses fans: la coutume de Villar Perosa veut que 5 minutes après le début de la 2e période, les supporters envahissent le terrain pour saluer leurs idoles, mettant toujours fin au match.

Un but en retard d'office

Dix jours avant d'entamer la conquête d'un 8e titre national d'affilée le 18 août sur le terrain du Chievo Vérone, les joueurs de la Juve se sont tous retrouvés pour la première fois mercredi, quand le groupe parti en tournée aux Etats-Unis est revenu auprès des "mondialistes".

L'arrivée du buteur portugais a cependant provoqué des changements supplémentaires la semaine dernière. Gonzalo Higuain, qui tenait ce rôle à la Juve depuis deux ans, est parti à l'AC Milan, tout comme le très prometteur Mattia Caldara, l'un des meilleurs défenseurs du championnat échangé contre Leonardo Bonucci quelques semaines après son arrivée.

Supporters et observateurs n'ont cependant pas été convaincus par cet échange à trois bandes. Personne n'a autant marqué en Italie qu'Higuain depuis son arrivée à Naples en 2013 et à 31 ans, Bonucci ne s'est pas montré aussi impérial à Milan qu'il l'avait été les saisons précédentes à Turin.

Ronaldo lui-même, malgré ses 26 buts en championnat, est resté un peu en-deçà des superlatifs habituels la saison dernière en Espagne, où Madrid a fini 3e du championnat derrière son rival l'Atletico, à 17 longueurs du champion Barcelone.

Mais c'est pour son expérience européenne que la Juventus, qui domine le championnat italien mais a échoué en finale de la Ligue des champions en 2015 et 2017, a engagé Ronaldo, triple tenant du titre avec le Real Madrid.

«Avoir Ronaldo ici, cela veut au moins dire que si on rencontre le Real, on ne partira pas avec un but en retard d'office», a expliqué Bonucci lors d'une conférence de presse vendredi. Ces dernières années, Ronaldo a en effet marqué 10 but en sept matches de C1 contre la Juventus.

Et l'arrivée de la superstar a aussi renforcé l'intérêt dans le monde pour le club turinois en particulier et pour le championnat italien en général. En juillet, la fréquentation du musée de la Juventus a grimpé de 15% par rapport à l'année dernière et de 30% par rapport à 2015 et 2016.

Alors que la Ligue a eu tant de mal à trouver un acheteur au niveau qu'elle souhaitait pour les droits en Italie, la chaîne américaine ESPN les a repris à beIN pour les Etats-Unis (pour un montant resté confidentiel)... et la presse italienne continue d'espérer un transfert du meilleur joueur du Mondial-2018, le Croate Luka Modric (Real Madrid), vers l'Inter Milan.