Tampa Bay Rays v Toronto Blue Jays

Crédit : AFP

Blue Jays

La nonchalance coule les Blue Jays

Publié | Mis à jour

Les joueurs des Blue Jays de Toronto se sont eux-mêmes tirés dans le pied, samedi après-midi au Rogers Center, ce qui a mené au triomphe des Rays de Tampa Bay par la marque de 3-1.

Dès la première manche, les Rays ont profité du manque de communication d’Aledmys Diaz et de Devon Travis pour marquer le premier point du match.

Mallex Smith a frappé une balle qui s’est faufilé qui a touché le sol avant de bondir haut dans les airs. Les deux joueurs ont convergé vers la balle, mais ont finalement arrêté leur course pour éviter la collision. La balle s’est retrouvée au champ centre et Smith au deuxième but.

Le rapide coureur a ensuite croisé la plaque sur le double de Joey Wendle.

À la manche suivante, l’histoire s’est répétée. Kevin Kiermaier a ouvert la manche, mais il a atteint le deuxième but quand Pillar n’a pas été en mesure de récupérer la balle qui roulait tranquillement vers lui.

Kiermaier a ensuite volé le troisième coussin avant de marquer sur le roulant de Willy Adames.

Mauvaises présences sur les sentiers 

Diaz a réduit l’écart de moitié en cinquième avec un circuit en solo, mais de mauvaises présences sur les sentiers ont empêché les hommes de John Gibbons de niveler le pointage.

En septième, le Québécois Russell Martin a commencé la manche avec un simple. Diaz a suivi avec une flèche dans les mains de Smith au champ droit. Martin s’est ensuite fait retirer en tentative de vol par Jesus Sucre.

Kevin Pillar a redonné espoir aux partisans en soutirant un but sur balles, mais il s’est fait prendre à contre-pied par Hunter Wood.

Les Rays ont ajouté un point d’assurance en neuvième grâce au simple de Sucre.

Arrivé dans le match en deuxième manche, Diego Castillo (3-2) a empoché la victoire. Il a œuvré pendant deux manches et deux tiers et n’a permis qu’un simple et un but sur balles. Sergio Romo a été parfait en neuvième pour enregistrer son 15e sauvetage de la saison.

La défaite a été ajoutée à la fiche de Sam Gaviglio (2-5), qui a été sur le monticule pendant cinq manches et un tiers n’allouant qu’un point mérité sur six coups sûrs. Il a passé sept frappeurs dans la mitaine.