Novak Djokovic

Photo : Novak Djokovic Crédit : AFP

Coupe Rogers

Déjà la fin pour Djokovic

Agence QMI / Pierre Durocher 

Publié | Mis à jour

Novak Djokovic, champion du dernier tournoi de Wimbledon et quatre fois titulaire de la Coupe Rogers, a frappé un mur au troisième tour jeudi à Toronto lorsqu’il s’est fait battre sèchement 6-3, 5-7 et 6-3 par le talentueux joueur grec de 19 ans, Stefanos Tsitsipas.

C’est la première fois que Tsitsipas atteint la ronde des quarts de finale dans un tournoi de la série Masters 1000. Il occupait le 169e rang mondial il y a un an à peine et il compte déjà quatre victoires à son palmarès cette année contre des joueurs du top 10.

«Il s’agit sans contredit de la plus grosse victoire de ma carrière, a déclaré Tsitsipas, qui n’avait jamais affronté Djokovic auparavant, sauf lors de séances d’entraînement. Cette victoire a une grande satisfaction non seulement pour moi, mais aussi pour le peuple grec, qui a traversé des moments fort difficiles en raison d’incendies meurtriers qui ont sévi au début de l’été. L’un de mes amis est d’ailleurs toujours à l’hôpital pour soigner ses blessures. Je suis fier d’avoir gagné ce match pour la Grèce.»

Tsitsipas était fier aussi de ne pas avoir croulé sous la pression après que Djokovic eut remporté la seconde manche.

«Je suis demeuré calme, brave et j’ai joué intelligemment, a-t-il souligné. J’étais comme un chien bulldog en attente de placer mes coups.»

Djokovic prend ces tournois au sérieux

Djokovic a rendu hommage à Tsitsipas.

«Il est l’un des meneurs de ce groupe de jeunes joueurs fort talentueux qu’on surnomme la NextGen, a-t-il dit. Il joue avec confiance et il a très bien fait sur les services. Il méritait de gagner ce match.»

«De mon côté, mon niveau de jeu n’était pas à son mieux, a ajouté Djokovic. J’ai pris une longue pause après avoir gagné le tournoi de Wimbledon et j’ai de la difficulté à retrouver mon rythme. C’était l’une de ces journées où ça n’allait pas très bien. Ça se produit au cours d’une année et je vais maintenant me préparer pour le tournoi de Cincinnati, que je n’ai jamais remporté.»

«Croyez-moi, je prends tous ces tournois Masters 1000 très au sérieux, a précisé Djokovic, champion en 2016 à Toronto. Je ne totaliserais pas 30 victoires en carrière dans ce type de tournoi si je ne leur accordais pas une grande importance. Je suis fort déçu d’être éliminé en simple à Toronto. Heureusement que Kevin Anderson et moi avons su gagner notre match en double contre Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut. C’est une belle consolation après avoir essuyé ce revers contre Tsitsipas.»