Boxe

Une chance à saisir pour Francy Ntetu contre Erik Bazinyan

TVA Sports / Mikaël Lalancette 

Publié | Mis à jour

Eye of the Tiger Management (EOTTM) a présenté mercredi les détails du gala de boxe qui aura lieu au Cabaret du Casino de Montréal le 13 octobre prochain.

En finale, un combat très attendu à saveur locale entre le champion NABO des poids super-moyens, Erik Bazinyan (20-0-0, 15 K.-O.), et le Québécois d’origine congolaise Francy Ntetu (17-2-0, 4 K.-O.).

Après plusieurs combats aux États-Unis, ce dernier aura enfin la chance de se battre au Québec, contre un jeune boxeur en pleine ascension. Vaincu par K.-O. technique lors de son affrontement avec Marcus Browne le 20 janvier, Ntetu entend saisir l'occasion qui se présentera à lui en octobre.

«J'ai toujours voulu boxer au Québec, me produire devant les miens. Je parle beaucoup, mais j'agis beaucoup aussi. Je suis prêt pour aller à la guerre, mais une guerre intelligente, avec le nom de mon défunt frère [décédé en 2015] sur ma taille», a promis le Saguenéen.

Antonin Décarie, d’EOTTM, est emballé en vue du choc du 13 octobre.

«C'est vraiment un combat intéressant, pas facile à prévoir, a-t-il convenu. Dans ce cas-ci, il faut rendre à César ce qui appartient à César : Francy [Ntetu], c'est vraiment lui le favori!»

Une tactique?

Une prédiction qui a un peu surpris le principal intéressé. «C'est peut-être une tactique, de me flatter dans le sens du poil pour que je m’assois. Non, non, non! Je vais être prêt, ça va être un excellent combat.»

Le duel mettra aux prises deux boxeurs aux feuilles de route bien différentes. Ntetu est âgé de 36 ans alors que son rival Bazinyan n'a que 23 ans.

«C'est impressionnant qu'à un si jeune âge, Éric saute sur ce défi-là», a admis Décarie.

Baziyan, un talent à la progression fulgurante, n'entendait pas reculer devant cette invitation de défense de son championnat nord-américain.

«Il y aura une belle énergie. Je suis sûr qu'après avoir gagné, j'aurai plus de respect car c'est un bon adversaire, avec beaucoup d'expérience. Je suis prêt pour ce test.»

Les deux pugilistes se sont serrés la main de façon cordiale lors de la prise de photo. Ils se respectent et sont confiants de l'emporter dans deux mois.

Le promoteur Camille Estephan a par ailleurs confirmé que la demi-finale du gala mettrait en vedette Mathieu Germain. Le clan Estephan espère un combat contre un adversaire américain bien connu, dont l'identité pourrait être dévoilée prochainement.

Ghislain Maduma, Kim Clavel, François Pratte, le boxeur d'origine russe Arslanbek Makhmudov et le Kazakh Sadriddin Akhmedov sauteront eux aussi sur le ring en sous-carte.