Boxe

Jean Pascal compte l’emporter avec «le coup de la pince à cils»

Publié | Mis à jour

Avec seulement trois jours avant le combat opposant Jean Pascal à Steve Bossé, voilà qu’un terme méconnu de tous les experts de boxe est sorti de la bouche de l'entraîneur de Pascal, Stephan Larouche, mardi, lors du point de presse entre les deux pugilistes.

Le camp Pascal a en effet affirmé que son pugiliste allait faire subir à Steve Bossé le «coup de la pince à cils», un type de frappe que le boxeur a développé en secret depuis quelques mois afin de le vaincre.

«C’est un mystère, on va seulement dévoiler ce coup le soir du combat et je vais m’en servir pour le mettre K.-O. au troisième round», a lancé Pascal sur les ondes de la chaîne TVA Sports.

Voyez l'entrevue complète ci-dessus

Ce terme n’a pas semblé intimider l’ancien combattant d’arts martiaux mixtes, qui a pris cette menace à la légère.

«C’est sûrement une idée inspirée de sa mère, a répliqué Bossé. J’ai bien hâte de voir de quoi il s’agit. Ce qui est certain, c’est que je ne vais pas lui asséner un coup de pince à cils, mais un véritable coup de masse avec ma main droite.»

Bossé pourra-t-il causer une surprise?

Larouche a également mentionné que Bossé ne sera pas dans son élément lors du combat, lui qui ne sera pas en mesure d’encaisser autant de frappes, mais celui-ci ne semblait pas du tout d'accord.

«C’est bien qu’ils pensent ça, ça va me permettre de les surprendre. On dirait qu’ils ont oublié que je boxe depuis l’âge de 15 ans. Au moins, ils me prennent au sérieux s’ils ont travaillé aussi fort pour essayer de me battre.»

Son adversaire n’a pas contredit ses dires, avouant qu’il avait beaucoup de respect envers celui qui a déjà agi comme dur à cuire dans la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH).

«Steve Bossé est très courageux de m’affronter, ce qui fait de lui un combattant très dangereux sur le ring, a admis le boxeur de 35 ans. C’est pourquoi je me suis préparé en conséquence.»

Pascal prêt à recevoir les coups de Bossé

Afin de venir à bout d’un combattant de 225 lb, Pascal dit s’être préparé avec des partenaires très lourds avec une force de frappe bien plus puissante que celle de son adversaire de vendredi.

«S’il pense me faire peur avec son gabarit, il se trompe totalement, a mentionné l’ancien champion du monde chez les mi-lourds. Je me suis entraîné avec un boxeur de 275 lb qui frappait vraiment fort et j’ai appris à encaisser ses coups; ceux de Bossé ne me font donc pas peur.»

Pascal a par la suite ajouté qu’il viendrait à bout de Bossé au troisième round avec ce fameux «coup de la pince à cils».

«S’il pense me mettre au tapis après seulement trois rounds, il se trompe complètement, a expliqué Bossé. Je me suis entraîné pour performer pendant 10 rounds, je vais le briser physiquement et mentalement.»

Il a conclu qu’il promettait que ce combat allait être une longue guerre pour les deux individus qui monteront sur le ring vendredi prochain, à la Place Bell de Laval.

Voyez le reportage d'Andy Mailly-Pressoir dans la vidéo ci-dessous.

«Le coup de la pince à cils» fait jaser - TVA Sports