Chicago Blackhawks v Vegas Golden Knights

Crédit : AFP

LNH

«Je veux terminer ma carrière à Vegas» -Marc-André Fleury

Publié | Mis à jour

Après une première saison exceptionnelle dans l’uniforme des Golden Knights de Vegas, le Québécois Marc-André Fleury a été récompensé, devenant l’un des gardiens les mieux payés de la Ligue nationale de hockey (LNH), vendredi.

Fleury a ainsi accepté une prolongation de contrat de trois ans et touchera en moyenne 7 millions $ par année à compter de la saison 2019-2020. Lors de la prochaine campagne, il écoulera plutôt la dernière année de l’entente de quatre ans et 23 millions $ qu'il avait paraphée avec les Penguins de Pittsburgh en 2014.

Seulement trois autres gardiens auront un salaire annuel moyen plus élevé que Fleury lorsque cette prolongation de contrat entrera en vigueur, soit Carey Price, des Canadiens de Montréal, Henrik Lundqvist, des Rangers de New York, et Sergei Bobrovsky, des Blue Jackets de Columbus.

«C’est beaucoup d’argent, je ne vais pas mentir, a lancé le gardien de but en riant lors d’une entrevue téléphonique. Je me sens bien avec le groupe de joueurs qu’on a présentement à Vegas, c’est pourquoi je suis vraiment content de savoir que je vais rester là-bas pour les quatre prochaines années.»

Le portier des Golden Knights a affirmé qu’il y avait beaucoup de dossiers à régler du côté de l’organisation avant de se pencher sur le cas de sa prolongation, ce qui a légèrement ralenti les démarches de la prolongation de contrat.

«Notre directeur général, George McPhee a contacté mon agent en premier et lui a dit qu’on allait régler tout ça pendant l’été, car il savait que je me sentais bien ici avec ma famille. Les deux camps se sont entendus rapidement, car on voulait mutuellement que je demeure avec les Golden Knights», explique celui qui a jadis porté l’uniforme des Penguins de Pittsburgh.

Aujourd’hui âgé de 33 ans, Fleury s’assure par ailleurs d’une certaine stabilité, lui qui a déjà manifesté son intérêt afin de passer plusieurs saisons avec les Golden Knights après une longue association avec les Penguins.

«Ce n’est pas facile pour un joueur de la LNH de déménager chaque année, donc c’est toujours rassurant de pouvoir s’assurer de rester au même endroit pendant quelque temps», mentionne Fleury.

Le désir d’une quatrième bague

En protégeant les cages de la formation du Nevada pour les quatre prochaines années, Fleury ne vise qu’une seule chose; remporter une coupe Stanley avec cette équipe.

«Les départs de David Perron et de James Neal seront difficiles pour nous, eux qui ont contribué aux succès de l’équipe, mais on est allé chercher Paul Stastny, qui est un très bon centre, affirme-t-il. L'équipe reste sensiblement la même et on demeure des aspirants à la coupe Stanley.»

Statistiques impressionnantes

À Vegas, Fleury a mené les siens vers le titre de la section Pacifique et une participation à la finale de la Coupe Stanley. Il a présenté une fiche de 29-13-4 en saison régulière, une moyenne de buts alloués de 2,24 et un taux d'efficacité de ,927, obtenant au passage la 400e victoire de sa carrière.

En séries, l’athlète de Sorel a remporté 13 matchs, affichant étrangement des statistiques similaires qu’en saison, c'est-à-dire une moyenne de 2,24 et un taux de ,927. Il a surtout contribué à l’élimination, dans l’ordre, des Kings de Los Angeles, des Sharks de San Jose et des Jets de Winnipeg.

Fleury a déjà gagné la Coupe Stanley à trois reprises à Pittsburgh. Il compte maintenant trois ans de plus pour répéter l’exploit avec les Golden Knights, qui l’avaient sélectionné au repêchage d'expansion en juin 2017.

Voici les gardiens les mieux rémunérés dans la Ligue nationale de hockey, considérant leur salaire annuel moyen pendant la durée de leur contrat:

  • Carey Price, Canadien de Montréal – 10,5 M $ / année
  • Henrik Lundqvist, Rangers de New York – 8,5 M $ / année
  • Sergei Bobrovsky, Blue Jackets de Columbus – 7,425 M $ / année
  • Marc-André Fleury, Golden Knights de Vegas – 7 M $ / année*
  • Tuukka Rask, Bruins de Boston – 7 M $ / année
  • Pekka Rinne, Predators de Nashville – 7 M $ / année
  • Connor Hellebuyck, Jets de Winnipeg – 6,166 M $ / année

*À compter de la saison 2019-2020