LNH

Ryan O'Reilly fait ses adieux

Publié | Mis à jour

Ryan O’Reilly ne figurait pas parmi les joueurs autonomes à offrir leurs services aux formations de la LNH, le 1er juillet. Pourtant, il est un de ceux qui ont le plus fait parler pendant l’entre-saison.

Le joueur de centre de 27 ans, qui est sous contrat jusqu’en 2023, a été échangé aux Blues de St. Louis par les Sabres de Buffalo au premier jour du mois après avoir atteint le plateau des 20 buts lors des trois saisons passées dans l’État de New York.

Vendredi soir, il a remercié les Sabres et leurs partisans.

«Lorsque je me suis fait échanger aux Sabres, je ne savais à quoi m’attendre. J’ai été ébloui par tout ce que cette ville m’a offert et tous les gens sympathiques que j’ai rencontrés, a-t-il déclaré par la voie d’un communiqué publié sur Twitter.

«Je me sens très privilégié d’avoir appelé Buffalo ma maison.»

Un partisan des Bills

L’Ontarien de 6 pi 1 po que les Canadiens de Montréal ont également tenté de s’approprier, cet été, a tenu à remercier les propriétaires de l’organisation qui l’avait acquis de l’Avalanche du Colorado en juin 2015.

«À M. et Mme Pegula, je veux vous remercier de votre soutien. Vos contributions à la ville de Buffalo et dans le monde du sport sont assez impressionnantes, a-t-il souligné.

«Aux gens de Buffalo, l’amour inconditionnel pour votre équipe est inspirant. Vous m’avez même converti en partisan des Bills [dans la NFL]!»

Enfin, O’Reilly s’est dit «enthousiaste en vue de mon prochain défi» et dit qu’il n’oubliera jamais son séjour chez les Sabres.

Les Blues ont mis le paquet

Le directeur général Jason Botterill a obtenu en retour des services d'O'Reilly les joueurs d’avant Vladimir Sobotka, Patrik Berglund et Tage Thompson, ainsi que des choix de premier et deuxième tours en 2019 et en 2021, respectivement.

Le vétéran a obtenu 24 buts et 37 mentions d’aide pour 61 points en 81 matchs avec Buffalo la saison dernière. Depuis le début de sa carrière dans LNH en 2009, il a amassé 422 points, dont 155 filets, en 651 rencontres.

La chaîne Sportsnet a précisé qu‘il aurait pu se retrouver à Montréal si un pacte à trois équipes comprenant les Kings de Los Angeles n’avait pas avorté. La source en question avait indiqué que Max Pacioretty se serait retrouvé en Californie.

Quelques jours plus tard, Botterill a nié toute l’histoire.