LNH

«Je vise les 30 buts» -Anthony Mantha

Publié | Mis à jour

L’avenir est prometteur à Détroit, selon l’attaquant des Red Wings Anthony Mantha.

Celui qui s’est entendu avec la formation du Michigan pour les deux prochaines saisons pour un salaire annuel de 3,3 millions $, mercredi, affirme qu’il est plus que satisfait des modalités de son entente, lui qui la voit surtout comme un contrat de transition.

«Je ne voulais pas signer un contrat à long terme, car je sais que je serai capable d’en donner encore plus dans les prochaines années, a expliqué le Québécois de 23 ans, vendredi, à TVA Sports. Je veux marquer six buts de plus que l’année précédente pour atteindre le plateau des 30 filets.»

Une équipe qui déjouerait les pronostics

D’un point de vue global, Mantha croit que l’arrivée de jeunes joueurs au sein de la formation permettrait aux Wings de réaliser les mêmes exploits que les Maple Leafs lors du dernier calendrier régulier.

«Dans deux ans et même cette saison, on va pouvoir créer de belles surprises avec nos jeunes prometteurs qui gagnent continuellement en expérience.»

Le meilleur buteur de la troupe de Jeff Blashill cette année voit également d’un bon œil la venue du Tchèque de 18 ans Filip Zadina dans la formation, lui a été sélectionné par Détroit au sixième rang lors du dernier repêchage.

«Même si c’est un ailier droit comme moi, je ne crois pas qu’il va y avoir de la compétition entre nous deux pour jouer sur le premier trio, mentionne le choix de premier tour des Red WIngs en 2013. Je suis prêt à jouer à l’aile gauche pour avoir l'opportunité de jouer avec lui.»

En excellents termes avec son entraîneur

L’ancien joueur des Foreurs de Val-d’Or a fait tourner bien des têtes l’année dernière avec sa récolte de 24 buts et 48 points lors de la campagne 2017-2018, mais également par rapport aux propos qu’a tenus l’entraîneur-chef Jeff Blashill à son égard.

Ce dernier avait entre autres critiqué son manque de constance en novembre dernier.

De son côté, Mantha affirme qu’il n’y a aucun froid entre les deux individus depuis cette discussion et que cet épisode l’a grandement aidé dans son rendement personnel.

«Ça nous a fait du bien pour notre amitié professionnelle, affirme-t-il. On va d’ailleurs se rencontrer très bientôt et manger ensemble afin de faire le point sur la saison à venir.»