Seattle Mariners v Los Angeles Angels of Anaheim

Crédit : AFP

MLB

Albert Pujols rejoint Ken Griffey fils

Publié | Mis à jour

Le cogneur des Angels de Los Angeles Albert Pujols a ajouté un autre chapitre à son illustre carrière, jeudi, en égalant le total de 630 circuits de Ken Griffey fils, ce qui lui a permis de rejoindre celui-ci au sixième rang de l’histoire du baseball majeur.

Pour ce faire, le numéro 5 de l’équipe californienne a fait les choses en grand. Il a réussi deux longues balles aux dépens des Mariners de Seattle dans un gain à sens unique de 11-2. Le droitier s’est exécuté contre le partant canadien James Paxton en première manche, avant de récidiver face au releveur Nick Rumbelow à la sixième reprise.

En plus de se retrouver à égalité avec Griffey fils pour le nombre de coups de quatre buts en carrière, l’ex-porte-couleurs des Cardinals de St. Louis a porté à 3055 son total de coups sûrs à vie. Il est maintenant ex aequo au 25e échelon des grandes ligues avec le célèbre Rickey Henderson. Néanmoins, Pujols avait surtout en tête le nom de Griffey après la rencontre face à l’ancienne équipe de celui-ci.

«Griffey était le héros de tous ceux ayant grandi en le voyant jouer. C’est comme cela que j’analyse les choses. Même si je suis un droitier, j’étais parmi ceux qui souhaitaient avoir un élan au bâton aussi fluide que le sien, a déclaré au site MLB.com le héros de la soirée à propos du frappeur gaucher renommé qu’il a rejoint au classement des cogneurs. C’est juste spécial de se retrouver à égalité avec une légende et de le rejoindre contre sa première organisation dans les majeures.»

Pour sa part, le gérant des Angels, Mike Scioscia, a apprécié voir son protégé garder en tête l’importance du match.

«C’était plaisant à regarder, mais ce qui est le plus beau concernant Albert, c’est qu’il veut gagner et c’est pour cette raison qu’il joue au baseball, a-t-il dit. Il est concentré et bien préparé, il se présente au bâton avec force.»

Pujols, 38 ans, totalise 16 circuits et 52 points produits depuis le début du calendrier régulier.